[Test] Akiba’s Beat

AKIBA’S BEAT est le tout nouveau jeu d’action/RPG de PQUBE/ACQUIRE qui débarque sur nos PS Vita (et PS4) le 19 mai 2017. C’est une sorte de spin-off du jeu Akiba’s Trip sorti en 2014 sur Vita. (ndlr: mais le jeu, pour le coup, nous fait plus penser à un Persona 4).

Les captures d’écran contenues dans ce test proviennent toutes de la version européenne PlayStation Vita, qui nous a été aimablement fournie par PQUBE pour faire le test et que nous remercions chaleureusement.

L’histoire se déroule dans le célèbre quartier électronique d‘Akihabara de Tokyo.

Vous y incarnez Asahi Tachibana, un NEET* assumé qui a abandonné ses études et qui passe désormais la majeure partie de son temps à jouer aux jeux vidéo, à regarder des animes ou à lire des mangas. Il se considère comme un NEET à plein temps et apprécie ses journées oisives.

* NEET, qui signifie Not in Education, Employment or Training (ni étudiant, ni employé, ni stagiaire), est une classification sociale d’une certaine catégorie de personnes inactives. Source: Wikipedia

Un jour, Asahi se retrouve piégé dans une boucle temporelle. Il réalise que le dimanche ne cesse de se répéter et que des choses mystérieuses commencent à apparaître dans Akihabara.

Bloqué dans cette boucle temporelle sans fin, mission vous est alors confiée de contrer les manifestations bizarres apparaissant dans Akihabara dans ce jeu d’action-RPG pas comme les autres. Battez-vous en rythme et utilisez le pouvoir de la musique ! Calez vos actions en fonction du fond musical afin d’augmenter leur puissance pour faire le plus de dégâts possible !

La Bande Son

La bande son du jeu est rythmée dans un style électro très bien rythmé, ceci dans les différentes zones du jeu et même pendant les combats.

La musique d’ouverture du jeu est chantée par le duo d’idoles japonaises ClariS, qui ont aussi chanté l’Opening/Ending de plusieurs séries d’animation japonaises comme Puella Magi Madoka Magica, Nisemonogatari ou récemment Eromanga-sensei.

Concernant le choix de la langue, le menu propose de choisir entre des voix de personnages en anglais ou en japonais.

Le Gameplay

Les commandes sont vraiment simples à prendre en main et ne devraient pas désorienter les habitués du genre. De plus, au lancement d’une nouvelle partie, le joueur est directement plongé dans un tutoriel qui lui expliquera assez rapidement les commandes à utiliser pour se déplacer et combattre. Pas de panique en cas de doute plus loin dans le jeu, les infos du tutoriel reste accessibles depuis le menu section menu system.

Le mode Imagine Field lors d’un combat permet, une fois que l’on a chargé la barre d’énergie, d’enclencher une technique spéciale qui permet pendant un temps limité d’avoir les dégâts augmentés et un enchaînement illimité d’actions.

Pour activer ce mode, il faudra lancer un skill avec la touche croix et enchaîner en maintenant la touche carré enfoncée en même temps que le petit casque apparaît a l’écran.

Pour vous montrer un aperçu, j’ai fait un petit montage à partir d’une vidéo japonaise pour avoir le mode Imagine Field en intégral :

Depuis le menu hors combat on peut changer de personnage en modifiant le leader du groupe mais aussi accéder aux différentes options qu’offre un RPG (Item, Equipement, Skills, etc).

Voici un petit aperçu de trois personnages jouables sur les sept existants dans le jeu :

L’environnement

Le célèbre quartier électronique Akihabara de Tokyo sert comme environnement dans tout le jeu. Contrairement à Akiba’s Trip les zones ne sont pas énormément segmentées et on a accès à certains endroits comme des escaliers et des étages entiers et les temps de chargement pour passer d’une zone a l’autre ne sont pas très long.

Voici un comparatif entre le vrai Akihabara et celui du jeu.

 

L’utilisation de la carte lors du jeu nous permet de nous téléporter dans la zone que l’on souhaite (commande triangle), elle permet aussi de connaître l’objectif en cours dans histoire principale ou secondaire ainsi que tous les emplacements importants pour avancer dans la partie (boutique, PNJ à parler,etc).

Le cycle jour/nuit est présent quand on avance dans l’histoire. Par exemple lorsque le héros indique qu’il doit rentrer chez lui, on passe directement en cycle de nuit.

La durée de vie

L’histoire principale est composée de 16 chapitres et le fil secondaire (Sub-Event) est quant à lui composé d’une multitude de quêtes pour un total de 13 personnages en jeu.

Ajoutons à cela d’autres quêtes, en dehors des l’histoires principale/secondaire, nous permettant d’obtenir des récompenses que le joueur pourra ensuite revendre chez un commerçant pour pouvoir acheter des améliorations ou des équipements.

On peut facilement tabler sur une trentaine d’heure pour terminer l’histoire principale et ses 16 chapitres, et cette estimation sera revue à la hausse pour atteindre la centaine d’heures si vous souhaitez finir toutes les quêtes secondaires ainsi que, pourquoi pas, décrocher le trophée Platine.

Les graphismes

Nous n’allons évidemment pas comparer cette version avec celle de la PS4, mais le jeu a des graphismes vraiment corrects pour la PS Vita. L’univers est bien coloré et pas pixelisé, même si on retrouve un peu d‘aliasing dans certaines zones, mais finalement rien de bien gênant, sauf si vous êtes pointilleux…

Conclusion

Les joueurs qui ont apprécié Akiba’s Trip Undead & Undressed pourront, tout comme moi, se réjouir avec Akiba’s Beat.

Le gameplay est simple et fluide, la durée de vie conséquente, 7 personnages sont jouables et 6 sont à débloquer et à améliorer, en gagnant des niveaux et en achetant des améliorations et des équipements. Les combats peuvent sembler répétitifs lors de l’exploration des donjons, mais cela est propre au genre Action/RPG, dont les fans seront ravis !

Akiba's Beat

Akiba's Beat
7.5

Gameplay

7/10

    Graphisme

    8/10

      Son

      8/10

        Durée de vie

        9/10

          Histoire

          6/10

            Les plus

            • Spin-off RPG intéressant
            • Bande Son rythmée
            • Akihabara très agréable
            • Durée de vie

            Les moins

            • Scénario
            • Parfois répétitif
            • Non-compatible PSTV

            lolmortlilol

            Grand fan de jeux vidéo et de l'animé Sword Art Online et de son adaptation en jeux vidéo qui continue d'évoluer ! Depuis ma tendre enfance j'ai baigné dans la PlayStation 1, Game Boy, Game Boy Advance SP, GameCube, DSLite, DSiXL, PSP. Un jour j'ai découvert des images et des vidéos de Sword Art Online Hollow Fragment sur PSVita et depuis je suis tombé amoureux de la console. Maintenant joueur multi-plateforme PlayStation, je profite un maximum des promos sur les jeux PSVita en digital et en boîte.

            You May Also Like

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *