Demetrios, le point & click Made in France complètement fou sur PS Vita

Demetrios est un jeu d’aventure point & click décalé inspiré par Les Chevaliers de Baphomet et rempli d’humour.

Développé initialement pour Windows/Mac/Linux par le Français Fabrice Breton, l’adaptation PlayStation Vita est disponible depuis le 6 Décembre 2016 sur le Store et c’est une vraie bonne surprise. Pour le peu que tu aimes l’humour noir et scabreux! Ça tombe bien, c’est mon cas.

 

Aimez-vous l’humour « pipi-caca » ?

Bjorn Thonen, un antiquaire un peu plouc qui vit à Paris, rentre chez lui complètement torché et se fait cambrioler. Contraint de mener sa propre enquête avec l’aide de sa voisine Sandra, il se retrouve impliqué dans de sombres et mystérieuses affaires. Ces deux héros improbables pourront-ils se montrer à la hauteur et découvrir d’anciens secrets ?

Le personnage évolue dans un univers assez classique mais le plus amusant sera bien les interactions. On se retrouve très vite dans des situations qu’on jugera drôles si l’on a un esprit relativement ouvert, ou à l’inverse totalement limites. C’est bien pour cela que dès le début du jeu, le ton est donné avec un menu très important pour la suite où il est possible de choisir le degré d’humour « pipi-caca ».

Je te recommande évidemment de choisir la première option pour garder toute l’essence du jeu.

Un point & click scabreusement original

Au delà de ça, la mécanique ne révolutionne pas le genre (et c’est tant mieux). Il faudra ouvrir l’œil sur les différents tableaux proposés et chercher le moindre indice pour faire avancer l’histoire.

On s’amusera à se rendre compte que notre personnage est en train de déféquer sur la photocopieuse du poste de police pendant qu’un agent de l’ordre sourd et aveugle est en train de tenter de jouer à Pong.

Et le plus amusant c’est que certains passages inattendus peuvent même nous amener à débloquer des trophées, cela pousse à passer du temps en essayant certaines combinaisons et même à bien lire tous les dialogues attentivement.

Le tout se fait très agréablement, les dessins et le style graphique sont de qualité. C’est un réel plaisir et on a vraiment envie de continuer pour faire avancer l’enquête tout en ayant en tête de voir notre personnage dans une nouvelle situation où la décence sera mise de côté pour notre plus grand bonheur.

 

Une bonne durée de vie pour notre héros du dimanche

On se surprend rapidement à passer du temps sur les énigmes proposées, certaines sont relativement simples mais d’autres demanderont un peu plus de temps et de jugeote. Car au delà de la relative légèreté dont fait preuve Demetrios, nous avons là un vrai point & click qui nous fera déplacer de tableau en tableau par l’intermédiaire d’une carte.
Il faudra souvent revenir sur ses pas pour débloquer une situation ou parler à un personnage pour ensuite pouvoir avancer vers une nouvelle folie à résoudre dans cette folle épopée.

 

Comptez une bonne dizaine d’heures pour en venir à bout et un peu plus sans doutes pour décrocher le fameux trophée Platine.

Point positif, Demetrios est compatible avec le PlayStation TV. On remercie le développeur pour cette initiative !

D’ailleurs, le jeu est tout autant agréable à jouer au tactile qu’avec les touches de la console. Les menus sont clairs, la sauvegarde possible à n’importe quel moment. Bref que demander de plus ?

En attendant une éventuelle sortie de Demetrios en boite chez Limited Run, le jeu est disponible sur le Store pour la modique somme de 9,99 €. Je te recommande d’y aller les yeux fermés pour le peu que tu apprécies le genre et l’humour trash (qui est, rappelons-le, désactivable).

Le tout est entièrement en français, il serait dommage de passer à côté !

Test initialement publié ici.

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Laisser un commentaire