[Test] Farming Simulator 18 : viens voir mon joli tracteur sur PS Vita

Mon rêve le plus enfoui est enfin devenu possible grâce à Farming Simulator 18 sur Playstation Vita. Pouvoir labourer des champs à perte de vue, faire le malin sur mon tracteur avant d’aller faire un tour à la bergerie pour parler à mes moutons afin que leur laine soit douce et pure. C’est désormais possible dans la dernière version de la célèbre simulation agricole développée par les Suisses de chez Giants Software. Alors, bonne ou mauvaise pioche ?

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

Bienvenue sur les terres de l’oncle Sam

Cette nouvelle saison sur PS Vita se déroule dans le sud-ouest des Etats-Unis et cela ne signifie pas que notre champ d’action sera limité, bien au contraire. Dès le lancement de la partie, et après avoir choisi le niveau de difficulté (qu’on ne pourra plus modifier par la suite), notre vieil oncle Sam apparaît pour nous souhaiter la bienvenue et nous donner rapidement quelques conseils. Quand je dis rapidement cela signifie qu’il n’y a pas vraiment de tutoriel dans le jeu et qu’on se retrouve directement dans le feu de l’action.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

La partie commence avec deux tracteurs, une moissonneuse, une remorque, un cultivateur et une machine à ensemencer. En plus de cela, on possède d’emblée trois terrains, deux étables, et quelques réserves de matières premières. Ceci va nous permettre de se familiariser avec les différentes cultures possibles : tournesol, blé, colza, maïs, betteraves et pommes de terre. On va alors assez rapidement se rendre compte que chaque étape est importante et qu’on ne peut pas faire n’importe quoi.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

Comment devenir un vrai agriculteur ?

La terre doit systématiquement être préparée mécaniquement avant qu’on puisse ensuite repasser avec sa machine à ensemencer. Quelque temps de jeu après, on montera dans sa moissonneuse pour par exemple récolter ses tournesols. Il est important de préciser que comme dans le monde de l’agriculture, notre véhicule devra être correctement équipé suivant la récolte.

Par exemple, pour le maïs et le tournesol, la barre de coupe initialement présente ne conviendra pas. Il faudra alors se rendre dans la boutique pour acheter celle adéquate en faisant bien attention à ce que cette dernière soit compatible avec notre monstre sur roues.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis
Pour le maïs et le tournesol, c’est cette barre de coupe Argus 870 qu’il faudra utiliser avec la moissonneuse Axial-Flow 1660 😉

Et c’est là que parfois ça sera déroutant. Les menus n’indiquent absolument pas quelle barre est compatible avec tel ou tel véhicule. Je me suis retrouvé avec une barre de coupe qui n’était pas utilisable avec ma moissonneuse alors je me suis senti légèrement roulé. Certes, ça peut sembler être un détail pour les habitués du genre, mais cela pourrait bloquer un débutant qui ne prendra peut-être pas la peine de chercher.

Une fois que notre récolte sera ramassée, on pourra consulter les prix de ventes actualisés en temps réel afin de nous diriger vers le meilleur lieu, ou alors tout simplement attendre que les prix changent en stockant nos matières dans un silo.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

Du champ de maïs vers l’élevage

Si cela pourra peut-être sembler répétitif de continuellement passer et repasser sur une culture pour gagner de l’argent, on aura ensuite la possibilité de se lancer dans l’élevage d’animaux. Cette année, ce sont les vaches, les moutons et même les cochons que nous pourront gérer pour produire de la laine, du lait, ou encore du fumier qu’on pourra vendre au plus offrant.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis
Hey pig

Mais il ne s’agit pas de simplement parquer le bétail dans un coin et d’attendre que la production soit faite. Il faudra bien évidemment nourrir nos bestiaux, et donc en cultivant nos champs d’herbe pour faire des bottes de foin. Et cela sous-entend qu’il faudra acheter de nouveaux matériels. L’argent est donc le nerf de la guerre, surtout dans l’agriculture !

Une autre sympathique nouveauté de cet épisode est la possibilité de se lancer dans une douce déforestation pour vendre des rondins de bois.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

Bon à savoir, chaque véhicule peut être conduit par un employé en lui donnant des directives. C’est pratique quand on est débordé, mais ça ne sera évidemment pas gratuit. Tout comme le carburant qui est un élément de plus à surveiller sous peine de se retrouver en panne sèche en plein milieu d’un champ.

L’environnement et le gameplay

Comme on le remarque, c’est dans le sud-ouest des Etats-Unis que notre business aura lieu. Malheureusement, c’est la seule et unique carte disponible et elle n’est même pas générée aléatoirement. Cela dit, l’étendue devra largement suffire pour tout le monde. Il y a la ville à l’ouest et tout autour de multiples terrains qu’on peut acheter pour agrandir notre exploitation.

Farming Simulator 18 comprend plus de 50 machines et véhicules agricoles fidèlement reproduits, issus de 30 marques reconnues dans l’industrie : Challenger, Fendt, Massey Ferguson ou encore Valtra. Les joueurs connaisseurs du milieu devraient être ravis.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis

L’ambiance est agréable, sous réserve de couper la musique de fond dans les options. Cette dernière est tout bonnement insupportable et répétitive. On profitera donc plus facilement des bruits de moteurs, d’herbe coupée ou de matières déversées dans les bennes.

Les graphismes ne sont pas fous-fous mais pas horribles non plus, c’est largement suffisants pour ce type de jeu. Il n’y a pas de bugs d’affichage, à part quand on passe près d’un mur, et je n’ai pas dénombré le moindre ralentissement même au milieu de mon troupeau de 20 moutons.

Enfin, il ne faudra pas longtemps pour se faire à la jouabilité. Le tactile est moyennement utilisé et les touches faciles à mémoriser. On prend le contrôle de chaque véhicule et tout se fait à partir de là en avançant où bon nous semble.

Farming Simulator 18 PS Vita : test & avis
Petite livraison de patates

Conclusion : une bonne surprise ?

Finalement, je suis assez satisfait de Farming Simulator 18 sur PS Vita. C’est la première fois que je me lançais dans cette franchise et même si on peut avoir l’impression d’être un peu perdu au début, on prend assez rapidement ses marques et ses habitudes. L’absence d’un vrai tutoriel peut dérouter, mais en allant dans le manuel numérique présent sur le Live Area on trouvera de nombreuses informations pouvant nous aider.

Le manuel numérique présent dans le Live Area donne de précieuses informations.

Les dix premières heures de jeu passent relativement vite et il reste encore beaucoup de choses à essayer. Cela promet encore de longs moments sur son tracteur, torse nu et cheveux dans le vent.

Cerise sur le gâteau, Farming Simulator 18 est compatible PSTV !

Farming Simulator 18 est disponible sur PS Vita depuis le 6 Juin 2017 en numérique et en version boîte.

Farming Simulator 18

29,99 €
7.1

Gameplay

8.5/10

Graphisme

6.0/10

Son

5.0/10

Durée de vie

9.0/10

Les plus

  • Diversité des activités
  • Un large choix de machines dans la boutique
  • Très bonne durée de vie
  • On rentre très rapidement dans le jeu
  • Compatible PSTV

Les moins

  • Une seule carte disponible
  • L'absence d'un réel tutoriel
  • La musique inutile et répétitive (désactivable)
  • Les menus manquent de descriptions

Sebgob

Joueur PS Vita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire