[Test] Söldner-X 2 : Final Prototype

Dans la liste relativement courte des shmups sur Vita, j’avais envie de vous présenter ce titre, paru en 2015. La release initiale de Soldner-X 2 se fit plutôt discrète, en premier lieu sur PS3, et dispatché ensuite en crossbuy sur Vita. Plus récemment, il parut en édition  physique en Asie (en exclue chez Play-Asia) ainsi qu’aux US (une exclue Limited Run Games limitée à 3200 exemplaires sortie en janvier 2017). Force est donc de constater que le titre a finalement réussi à faire sa place au milieu des poids lourds du genre. Culte pour les uns, médiocre pour les autres, nous vous proposons au travers de ce test de passer en revue les atouts et les point faibles de ce jeu de tir 50% Vita, 50% arcade et 100% passion .

 

screen soldner-x 2 vita 1

 

Söldner-X 2 : Final Prototype se positionne assez ouvertement comme le digne héritier de Last Resort ou encore Pulstar. Il n’exhibe pas d’avalanches de boulettes ou de patterns démentiels, et met plutôt l’accent sur des décors soignés, un scénario classique qui s’inscrit dans la continuité de Söldner-X, et une jouabilité qui se veut plus accessible que la moyenne. Le défilement se fait en mode horizontal, ce qui sied particulièrement bien aux écrans modernes format 16:9 comme la Vita. Les graphismes affichent un style 2D en HD qui honore pleinement le hardware de la console.

L’ambiance instaurée par l’intro est futuriste, avec un style assez marqué de série B des années 90. Alors que les artistes de SNK arrivaient à nous pondre des intros avec effets 3D sur Neogeo (une console 8 bit, rappelons-le), Soldner-X se la joue petit budget avec une narration qui consiste à faire défiler de simples images fixes 2D au rendu ni beau-ni moche. En arrière plan, une voix off bien grave nous conte l’histoire, déjà vue maintes fois ailleurs, basée sur une invasion d’aliens qui ont quasiment exterminé les terriens. Bien entendu, le seul espoir de survie de la race humaine réside dans le pilotage d’un vaisseau spatial de combat über cool dont on va devra prendre les commandes ! Quand je vous dis que c’est du classique… Le jeu est compatible PSTV et si vous l’achetez aujourd’hui vous bénéficierez de l’ensemble des niveaux additionnels qui étaient sortis sous forme de DLC.

 

screen soldner-x 2 vita 2

 

Quand enfin vient le moment de prendre les choses en main, l’impression de jeu est bonne, voire même très bonne. Le vaisseau bouge bien (les déplacements sont un réel plaisir grâce au stick de la console), et la difficulté privilégie l’encouragement à la punition. Si le nombre de projectiles n’est pas forcément impressionnant pour les aficionados des shmups, on se sent quand même relativement grisé par la fluidité de l’animation ainsi que par les effets de lumière et d’explosions.

La HD native arrive à corriger l’impression de petit budget qui ressortait de l’intro. Sur PS3, le jeu tourne en 720p et sur Vita, on peut dire que l’écran bien contrasté de la portable met en valeur le style graphique du titre. Le gameplay instaure rapidement un bon rythme, d’une part grâce à une bande son très typée “euro-trance” et d’autre part grâce aux effets de scrolling à parallaxe (dont les décors usent et abusent). Ainsi, les niveaux gagnent en intensité, sans forcément rendre la difficulté trop exigeante !

Pour les puristes, le challenge viendra du système de scoring basé sur la collection d’anneaux. De plus, il faudra obligatoirement collectionner certains bonus appelés “clés secrètes” pour espérer voir tous les stages du jeu. Car si ces clés ne sont pas collectées, alors la partie s’arrêtera… même s’il vous reste des vies.

screen soldner-x 2 vita boss

 

C’est bien là toute la différence entre Söldner-X et les autres shmups qui sont développés initialement pour le marché du jeu arcade. Pour compenser la faible difficulté des niveaux, le titre impose de rejouer et de finir le jeu plusieurs fois en collectionnant un ensemble d’items qui autorisent la progression générale. Autre différence : pour ne pas épuiser le joueur, les niveaux s’autorisent à ralentir le rythme lors de certaines phases précédent les boss, et les “crédits” se multiplient automatiquement au fur et à mesure que l’on enchaîne les parties.

Les trophées sont également de la partie et un menu séparé propose de réaliser plusieurs “défis”, où il faudra par exemple collecter un maximum d’anneaux, one-créditer les stages principaux, ou encore finir le jeu sans tirer aucun missile… De quoi donner un peu (beaucoup) de grain à moudre dans le but de débloquer les trois vaisseaux qui disposent chacun d’armes différentes. Bref, il s’agit d’un titre pensé pour jouer dans son salon, et ce n’est pas plus mal pour allonger la durée de vie et également rendre le niveau de jeu un peu moins abrupt que certains titres du passé… Est-ce-que la recette fait mouche ? Pas forcément.

Déjà certain défis sont complètement fumés : l’objectif sera inatteignable alors qu’à coté de ça, on arrive à finir le jeu les doigts dans le nez et les yeux bandés… Ensuite, les trois vaisseaux différents ont bien des armes qui leur sont propres, mais malheureusement, cela ne change guère la manière de jouer contrairement à Jamestown ou un GhostBlade HD par exemple. Enfin, on voit que le jeu s’inspire énormément des jeux de tirs nippons, mais la vérité doit être admise : Söldner-X peine à atteindre la frénésie que l’on ressent quand on joue sur les grands STG japonais. Car à trop lisser la difficulté, on retrouve en fait un shmup aseptisé et “jetable”, que l’on délaisse après l’avoir fini trois fois. Le réglage d’un shmup est une affaire d’experts.

Finalement, pour quiconque est habitué à l’expertise nippone dans le domaine, ce Söldner-X 2 laissera, comme son ancêtre, un goût d’Euro-shmup -une expression en vogue dans les milieux des accrocs aux boulettes, et ça pour critiquer cette infériorité du plaisir ressenti par rapport aux titres asiatiques fondateurs (Dodonpachi pour ne pas le citer)-. Pour ces joueurs exigeants, c’est donc un titre qui manquera d’âme. Pour le “commun des mortels”, Söldner-X 2 ressortira comme un titre indé brillant, réalisé avec soin, et graphiquement impressionnant.

Soldner-X2

22€
6.8

Gameplay

7.0/10

Graphisme

9.0/10

Son

6.0/10

Durée de vie

7.0/10

Histoire

5.0/10

Les plus

  • Graphismes 2D en HD
  • 60fps
  • Version physique disponible
  • Version démat' en Crossbuy
  • compatible PS TV

Les moins

  • Direction artistique un peu kitsch
  • Un gameplay aseptisé par rapport à la concurrence

CollecZone

Blogeur trentenaire, mon rêve d'enfance était de devenir testeur de jeux vidéo. Mes domaines de prédilection : l'arcade, les shmups, et les jeux d'aventures. Quand les batteries de ma Vita sont vides, je rédige des billets sur mon blog perso ou sur planetevita.fr !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire