Interview de Thomas Altenburger, développeur de ScourgeBringer et cofondateur de Flying Oak Games

Il y a quelques semaines, la PS Vita accueillait ScourgeBringer sur le PlayStation Store, développé par l’équipe française de Flying Oak Games. A l’aube de la sortie du jeu en édition physique limitée grâce à Eastasiasoft et Play-Asia, nous avons pu nous entretenir avec Thomas Altenburger, l’un des créateurs de ce roguelite qui a failli ne jamais voir le jour sur la console portable de Sony.

Planète Vita : Bonjour Thomas. Tout d’abord, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Thomas Altenburger : Hello, merci pour l’invitation. Je suis un ancien chercheur en design des interactions et cela fait maintenant plus de 7 ans que je gère en duo, avec mon collègue Florian, notre structure Flying Oak Games. On se concentre essentiellement à concevoir des jeux au fun immédiat avec un maximum de game feel, tout en prêtant main forte à d’autres studios de temps à autres. Avant ScourgeBringer, on a notamment sorti le twin-stick shooter NeuroVoider qui est aussi sorti sur PS Vita.

Neurovoider lors de sa sortie en édition cartouche PS Vita chez Limited Run.

ScourgeBringer est donc votre tout dernier titre à débarquer sur PS Vita. Peux-tu nous parler du jeu en quelques mots ?

ScourgeBringer est un jeu d’action et de plateforme façon roguelite avec une forte emphase sur un game nerveux et des contrôles très souples et libres. On le compare régulièrement à un mix entre Dead Cells et Celeste, auquel on aime bien nous même rajouter Devil May Cry pour le côté action et air control.

Qu’est-ce qui a fait que vous vous êtes decidés à porter ScourgeBringer sur la PS Vita ?

Plus ou moins le hasard et la curiosité. On n’avait pas du tout prévu de refaire un jeu sur PS Vita, déjà en 2017 au moment de NeuroVoider, la console était en fin de course et on l’avait laissée derrière nous car on avait de bons indicateurs sur le fait que les vannes allaient être fermées. Tout a basculé quand on a sorti ScourgeBringer dans sa version complète. Après cet événement, on s’est accordé des vacances méritées, et en quittant le bureau la veille de ces congés, juste avant d’éteindre la lumière, j’ai aperçu le kit de développement PS Vita que l’on avait encore.

Je me suis dit que ça pouvait être amusant de voir si ScourgeBringer pouvait tourner sur PS Vita.

J’avais prévu des vacances loin des écrans mais à ce moment je me suis dit « ca pourrait être amusant de voir si ScourgeBringer tourne dessus ». J’aime bien bricoler pour le fun et c’était une façon d’avoir un backup plan au cas où je finissais par m’ennuyer en vacances (spoiler : ça a été le cas).

ScourgeBringer
ScourgeBringer sur PS Vita

Quelles étaient les difficultés techniques particulières lors de ce portage ? Ou les facilités ?

Dans un premier temps, ça a été simple. ScourgeBringer utilise le même moteur maison que NeuroVoider, qu’on avait déjà porté sur PS Vita. La base, c’est à dire faire « tourner » le jeu m’a pris une demie journée. Mais on s’est vite heurté au fait que notre moteur sonore, qui est FMOD (un outil tier), n’était plus mis à jour sur PS Vita depuis des années et il nous fallait une version récente car le jeu utilise beaucoup de concepts dynamiques. On a décidé d’embaucher quelqu’un de spécialisé pour downgrader tout notre pipeline audio afin que l’on puisse porter la partie sonore sur PS Vita.

ScourgeBringer PS Vita

A ce moment on ne savait pas du tout si ca allait marcher car la partie sonore de ScourgeBringer est assez gourmande, et il y avait un fort risque que la PS Vita ne soit pas assez puissante ou n’ait pas assez RAM une fois que de FMOD mouline en plus du jeu lui même. On n’avait aucun moyen de le savoir sans faire ces travaux de downgrading, donc ça a été un pari, on aurait très bien pu se retrouver avec une embauche qui n’aurait pas permi d’aller au bout. Mais ça a marché ! Étonnamment bien ! On a rien eu à couper pour garder toute la partie dynamique des sons du jeu.

Mais on avait par contre un souci de RAM : compliqué de faire tenir un jeu dans 256 Mo quand la partie sonore en prend déjà la moitié. J’ai dû faire pas mal d’optimisations, et notamment implémenter un type de compression exclusif à la PS Vita pour gratter des Mo.

Au final, on a réussi à faire un portage 100% identique à la matière première, sans coupe ni concession, et cela a permi de ré-injecter les optimisations dans le jeu de base qui utilise maintenant très peu de RAM même sur PC.

ScourgeBringer a été largement surnommé comme étant « le dernier jeu de la Vita ». Que s’est il passé à ce sujet ?

En revenant des vacances, on savait que le jeu pouvait tourner sur PS Vita. On s’est concerté entre nous puis avec notre éditeur Dear Villagers et Eastasiasoft pour savoir si il y avait des contre-indications. A ce moment ça a été la course, on a eu des réponses qui nous confirmaient que, oui, c’était possible, mais qu’il fallait mettre le turbo car les acceptations étaient à quelques jours de fermer définitivement, avec aussi les tous derniers slots d’usine avant l’arrêt des chaînes.

ScourgeBringer édition physique limitée PS Vita
ScourgeBringer en édition physique limitée sur PS Vita, à venir prochainement.

Ça s’est vraiment joué à quelques jours et à ce moment on a su qu’on était les derniers à passer l’étape d’acceptation. Pas nécessairement les derniers à sortir ou passer la certification, mais les derniers à avoir le ticket de bus.

Sony est finalement revenu sur sa décision de fermer le PlayStation Store de la PS Vita. En tant que développeur, as-tu eu des informations sur sa fermeture puis sur son maintien ?

On avait des infos claires quand à la fin du processus de certification et la fermeture de la dernière usine, qui une fois fermés empêcheront toutes sorties, peu importe l’état du store, patch compris. Cette date butoir est toujours d’actualité, les sorties PS Vita cesseront sous peu. On n’avait néanmoins aucune information concernant le store en lui même mais lorsqu’un constructeur grave dans le marbre la fin des certifications, c’est un message très clair aux développeurs qui veut dire « terminus, tout le monde descend ». L’annonce de la fermeture du store était une non-surprise.

La PS Vita avait tout pour tenir la route d’un point de vue technique.

Que penses-tu à titre personnel de la PS Vita ?

Je trouve que c’est une machine bien designée qui montrait des qualités que l’on a vu ailleurs que plus tard. Je pense notamment à son système qui est parfaitement réactif, et son expérience utilisateur simple et efficace. On est loin des grosses consoles surchargées en sous-menus. Elle avait tout pour tenir la route d’un point de vue technique.

ScourgeBringer PlayStation Store PS Vita
ScourgeBringer sur le PlayStation Store de la PS Vita.

As-tu des projets pour la « next-gen » et la PS5 ?

Je ne suis pas en mesure de confirmer ou de nier quoi que ce soit en ce qui concerne la PlayStation 5. J’aimerais déjà bien réussir à en trouver une pour faire Demon’s Souls et Returnal !

À quoi joues tu en ce moment ?

Je suis dans une crise aiguë de J-RPG. J’attends que Shin Megami Tensei 3 HD sorte, et j’ai meublé en rejouant à Final Fantasy XIII jusqu’au platinum et m’en dégoûter.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

On est toujours très surpris de voir encore à quel point la communauté PS Vita est active. C’était chouette de sortir deux jeux pour cette console ! On espère beaucoup que vous apprécierez ScourgeBringer dessus. Merci pour votre soutien !

 

ScourgeBringer est disponible sur le PlayStation Store de la PS Vita (avec la fonction de recherche textuelle) au prix de 16,99 Euros. Il sera également disponible prochainement en édition physique limitée PS Vita avec Eastasiasoft et Play-Asia. 

Seb

Joueur PS Vita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant.

Vous aimeriez aussi

3 commentaires sur “Interview de Thomas Altenburger, développeur de ScourgeBringer et cofondateur de Flying Oak Games

    1. Bonjour, la description de l’image de l’édition physique limitée PS Vita indique qu’elle sera disponible prochainement. Nous ne manquerons pas d’en parler sur le site dès que nous aurons une date précise, donc pas d’inquiétude 😉

  1. AMIS DE LA PLAYSTATION VITA BONSOIR !!!!!!
    Quelle plaisir partagé de se revoir , pour soutenir et défendre nos trop belles PS Vita adorées . Il faudrait que je trouve certes ce jeu .

Laisser un commentaire