[Preview] Ys VIII : Lacrimosa of Dana

Sorti le 21 juillet dernier au Japon sur Playstation Vita et prévu courant 2017 sur Ps4, le 8ème opus de la série Ys nous embarque dans de nouvelles aventures. Cette fois-ci c’est plage, cocotiers, jungles luxuriantes et secrets anciens. De l’exotisme pour cet été si chaud ! J’ai donc pu tester le jeu en sa version démo qui dure au bas mot 4h. 4h complètes pour tout savoir sur l’ensemble du jeu.

Condition de test : Jeu testé sur sa démo version japonaise sur une Ps Vita 1000. Durée du test : 4h environ.

Une croisière qui dérape en Koh-Lanta

2016-08-22-202429La croisière et le beau temps vont vite tourner en eau de boudin

 

Dans ce 8ème opus, vous incarnez Adol Christin, célèbre aventurier dans le monde de Ys qui embarque pour les archipels de la mer de Goethe à bord du navire « Le Lombardie ». C’est durant un banquet nocturne que la croisière qui s’amuse, se transforme en milk-shake géant : Le navire se fait attaquer par l’équivalent d’un Kraken qui voit le navire comme une caisse de viande fraîche. Adol sort pour tenter de régler le compte du monstre et des tentacules qui enserrent le navire (NDR : Tentacule est décidément partout !). Malgré ses efforts à coup d’épées, le kraken fini par retourner le navire et jeter l’ensemble des passagers par-dessus bord ainsi que notre héros.

Adol se réveille, échoué, sur une plage de sable blanc. Une île sur laquelle il ne souhaitais jamais mettre les pieds… l’île des Sirènes, réputée maudite. Malgré son paysage luxuriant et exotique, le repos et la flânerie feront vite place à la survie, car la faune et la flore locales ne sont pas du genre à vous faire la visite guidée des lieux.

2016-08-24-042441Réveil brutal après avoir bu la tasse !

 

En vous frayant un chemin pour trouver un point de vue en hauteur sur l’ensemble de l’île, vous rencontrerez petit à petit les différents passagers qui étaient présents à bord du Lombardie. Ô joie !  vous n’êtes finalement pas seul sur l’île ! Et c’est après avoir rencontré Laxia, puis le capitaine Barbaross, que vous mettrez en place un plan pour survivre : essayer de trouver les autres survivants, explorer l’île et monter un camp de fortune pour vous protéger des étranges créatures qui vous entoure.

2016-08-24-042855Laxia, OKLM alors qu’elle est perdue sur une île déserte. Mais où était cachée sa serviette ?!

 

Le périple pourrait en rester là mais au courant de l’exploration, et surtout des nuits, Adol fait d’étranges rêves sur une jeune fille qui à l’air d’appartenir à une autre civilisation. Ses rêves récurrents seront un poids en plus pour notre aventurier, comme si la faune hostile d’une île maudite ne suffisait pas…

Sélection naturelle

Ys VIII : Lacrimosa of Dana est un action-RPG, les combats sont en temps réel avec une mécanique simple et efficace : des attaques classiques et des attaques spéciales que vous débloquerez au fur et à mesure du leveling. Pour les habitués, il y a toujours le système de « switch » de personnages : votre équipe sera toujours composée de 3 personnes et vous pourrez prendre la main à tout moment du jeu sur l’un des 3. Une barre de « mana » se remplit en fonction des dégâts portés et du temps, ainsi qu’une jauge de « finish », vous permettant de lancer une énorme attaque finale, occasionnant d’énormes dégâts de zone.

2016-08-24-044621Une fois dans la bataille, vos alliés s’occuperont des monstres sans avoir besoin d’ordre supplémentaire, sauf si vous lockez un ennemi.

 

Chaque personnages et ennemis sont liés à un élément (feu, terre, air, eau, lumière, ténèbres…) et seront donc forcément plus faibles et plus forts face à tel ou tel élément opposé. Durant les combats, vous pourrez parer les attaques qui, si elles sont bien placées, vous octroieront un bonus de résistance pendant un court moment. Cela marche également durant les esquives réussies, qui ralentiront le temps et vous permettra ainsi de placer des coups bien sournois pendant que l’ennemi sera ralenti ! Les combats sont donc dynamiques et vraiment funs ! Et cela sans aucune chute de framerate, un vrai plaisir !

Le seul bémol a noter est le peu de challenge en mode normal contre les monstres basiques : seul l’effet de nombre pourra avoir une réelle incidence au combat. Par contre, il faudra sortir son skill de gamer contre les boss car, eux, ne vous feront pas de cadeaux : sans abuser des esquives et stuns, ils vous écraseront comme le parasite que vous êtes sur leur territoire.

2016-08-24-044848Maman n’est pas contente, et elle vous le fera comprendre.

Des activités pour petits et grands

Qui dit naufragés sur une île, dit forcément survie ! Et Ys VIII propose une mine d’activités : Durant votre exploration, vous découvrirez des zones aux paysages remarquables, dont certains seront de véritables points de repères grâce à un décor naturel particulier qui accentue l’envie d’explorer les moindres recoins de l’île qui, au passage, est vraiment immense. D’ailleurs, chaque zone sont des mini-hubs : Vous passerez donc d’un point A à un point B avec une transition de chargement de quelques secondes.

2016-08-25-053044L’un des sublimes points importants d’une zone. Ceci est le jeu, pas une cinématique !

 

N’oublions pas les donjons du jeu : Ils sont relativement variés et prennent à eux-seuls une bonne portion de carte, sans compter leurs étages. Sur la démo, le donjon tutoriel est une caverne avec une chauve-souris géante en guise de maître des lieux, plus tard un dinosaure vous prendra pour son quatre-heures sur une plaine de l’île, puis une tortue géante défendra sa caverne à ciel ouvert et enfin un caméléon croisé avec un papillon (?!) vous bloquera la seule sortie d’une jungle luxuriante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les boss disponibles sur la démo, Monster Hunter n’est pas loin !

L’un des points importants du jeu est que tout se craft (NDR : se construit via des éléments de base), n’oubliez pas de récolter le moindre bout de bois ou fruit dans chaque zone ! Le jeu est bien fait car une fois une zone vidée, il suffit de revenir pour retrouver monstres et autres ressources ! Exit donc les marchands des RPG classiques : Il faudra revenir à votre camp qui, lui aussi grandira grâce à des sous-quêtes et aux nouveaux naufragés sauvés, pour créer moultes potions et autre upgrades d’équipement ! Et si vous voulez vous détendre entre deux combats, vous pourrez également pêcher (avec la mécanique classique du martellement de bouton et de stick directionnel) pour récolter de quoi se rassasier. D’ailleurs, même les ressources de bases peuvent vous soigner : On reste dans la survie !

2016-08-25-023755Petite partie de pêche, à la fraîche !

 

En parlant des nouveaux venus sauvés au cours de l’aventure, ils auront tous leur importance : certains mettront leur savoir à votre disposition (nouveaux crafts par exemple) ou vous aideront en combat en vous accompagnant, pendant que d’autres se limiteront à être présents tout simplement. Enfin, « tout simplement » est un bien grand mot car certains passages de l’île seront bloqués et c’est seulement lors d’un quota de personnes atteint que vous pourrez déblayer de la passage. L’union fait la force !

2016-08-25-045531De retour au camp, l’une des naufragés proposera ses talents de couturière pour créer de l’équipement avec les ressources récoltées.

 

Parfois, le nombre de survivants ne suffira pas et il faudra trouver certains objets pour passer certains passages : par exemple, vous ne pourrez grimper aux lierres uniquement lorsque vous trouverez des gants spéciaux !

Bien entendu, tout ce beau monde ne sait pas forcément (bien) se battre et il faudra parfois revenir au camp en urgence (le jeu propose des téléportations via d’énormes cristaux servant de checkpoints) car celui-ci se fera tout bonnement attaquer ! Il y a donc des phases défenses de camp et votre but sera de repousser les vagues d’ennemis avant que les défenses (barrières, barricades, leurres) ne s’effondrent totalement. On ne s’ennuie donc jamais sur ce jeu !

2016-08-25-053751Chaque vague éliminée donnera un score qui fournira moultes récompenses. Protégez la base à tout prix !

Maîtrise élémentaire

Bien entendu tout cela ne tiendrait pas la route sans une maîtrise de la console de la part de Nihon Falcom. Et le pari est totalement gagné : Le jeu est beau, très beau pour la console portable. Et le plus étonnant c’est que le framerate est constant avec la profondeur de champs, les animations et le nombre de personnages à l’écran (le tout, très bien modélisé !). La seule contrepartie est que le jeu n’est pas un monde ouvert mais bien des zones comme dit plus haut. Cela ne gâche pas le plaisir en soi et permet de souffler entre deux combats.

L’ambiance sonore est également dynamique : je m’attendais à entendre du Ukulélé sur les plages, c’est raté ! Les musiques, non sans rappeler l’ambiance des jeux 16 bits (certaines m’ont ramené à l’ambiance de Megaman X ou encore Secret of Mana), vous poussent à l’action avec des ambiances rythmées ! Il y a tout de même des moments plus calmes, soyez rassurés ! Que ce soit lors des pauses nocturnes ou des coins de paix comme le camp ou les campements de fortunes, la Bande Originale se veut variée et bien dosée.

Le jeu propose aussi dans les différents menus une mine incroyable d’informations : Le journal de quêtes en cours, un bestiaire, les personnages et leur affinité avec vous, les recettes, les cartes et pleins d’autres choses encore !

La console est donc très bien utilisée, à tel point que chaque touches (y compris l’écran tactile) a sa fonction ! Et, même si elles sont relativement intuitives, rien ne vous empêche de re-mapper (NDR : changer les boutons) entièrement ceux-ci via le menu option.

2016-08-22-202742Et tout ça peut se changer, un petit plus qui fait énormément plaisir ! On voit qu’il y a du travail !

Verdict : L’aventure vous attend !

Après 4h de jeu (impressionnant pour une démo !), je n’ai eu qu’une envie : continuer. La démo ne représente qu’une infime partie de l’histoire et surtout elle représente que le début de l’aventure qui fait office de gros tutoriel. Ys VIII offre en plus de cette aventure d’exploration et de survie, des personnages différents et une histoire bien plus complexe qu’elle n’y parait : Non seulement vous jouerez l’aventure d’Adol et ses amis de fortune mais également la jeune demoiselle des rêves, qui se passera dans le passé de l’île… Et tout ce qui se passera dans le passé aura une incidence sur l’histoire du présent ! Si ça ce n’est pas un jeu complet avec une espérance de vie de 40h minimum, je ne sais pas ce qu’il vous faut ! 😉

Je n’ai qu’une hâte, voir sa version anglaise arriver chez nous, en physique comme d’habitude (le précédent opus est disponible en physique et la série des Ys n’a jamais été traduite au-delà de l’anglais). Au pire des cas, une version R3 (asiatique sous-titrée anglais) pointera forcément le bout de son nez.  😉

A savoir qu’au Japon, Ys VIII : Lacrimosa of Dana est sorti en format collector avec une très jolie boîte contenant le jeu physique, un artbook ressemblant à un journal de bord, d’une boîte métal et des DLC. Il y a également 2 Ps Vita 2000 (ou slim) disponible en blanc ou en noir !

Cadeau bonus : Le très joli opening du jeu en version anime :

– Rasz –

Ys VIII : Lacrimosa of Dana

Ys VIII : Lacrimosa of Dana
8.25

Gameplay

8/10

    Graphisme

    9/10

      Son

      7/10

        Durée de vie

        9/10

          Les plus

          • - Un jeu sublime pour la console
          • - Une île gigantesque à explorer
          • - Des features dans tout les sens
          • - 2 histoires en une
          • - Une durée de vie plus que correcte

          Les moins

          • - Les mini-hubs
          • - Certaines musiques redondantes
          • - Sera disponible au mieux en anglais uniquement
          • - Un bestiaire correct mais sans plus

          You May Also Like

          9 commentaires sur “[Preview] Ys VIII : Lacrimosa of Dana

          1. Merci pour cet aperçu.. ça me donne encore plus envie d’y jouer.. je n’en peu plus d’attendre vivement une annonce chez nous (enfin sur vita j’espère).. croisons les doigts pour que le tgs nous apporte quelques bonnes news. il a l’air un peu plus complet que le ys seven et le memories of celceta niveau « map » et le gameplay j’espère qu’il sera tjrs aussi dynamique..

          2. Pour avoir fait le jeux complet, il dure entre au alentour de 50h pour une progression « normal », et en rushant on obtient du 20-25h.
            Ce YS est 2 a 3 fois plus long que le Celceta avec une map aussi revu en x2 voir x3.
            Par contre musicalement, on aime ou on aime pas, mais les musiques sont un grand plus de la série.
            La démo reste je pense sur le tout début de l’aventure et donc de la premiere zone ce qui explique ce manque de diversité qui est vite oublié une fois la phase « tutoriel » passé.

          Laisser un commentaire