[Test] Atelier Ayesha : The Alchemist of Dusk

J’avais souvent vu des jeux Atelier sur le PSN mais sans jamais vraiment m’y intéresser après avoir lu quelques infos sur celui-ci et surtout la qualité graphique, je me suis ben essayons. Je l’ai pris donc jour de la sortie.
Je ne suis que à quelque heure de jeu (10 environ) j’ai débloqué 4 personnages à présent et je pense qu’il y en à 2 ou 3 de plus (je ne veux pas vraiment me spoil à chercher sur le net) donc voici mon test jusqu’à présent.

Atelier Ayesha : The Alchemist of Dusk

  • Les personnages ont chacun leur style et caractères qui les rends vite attachant j’aime beaucoup la vendeuse , alors que l’héroïne est vraiment cruche comme pas possible se qui la rend un peu chiante mais bref passons on a vu pire. Les graphismes tiennent vraiment bien la route même si les textures sont souvent réutiliser c’est plutôt bien fait, mais ce qu’on peut regretter c’est des villes statiques (rien ne bouge) et une camera figer ou votre stick droit ne sert qu’à zoomer de se cote la je m’attendais à quelque chose plus dans le type de Akiba’s Trip avec des zones comme ici mais avec du passage… Par contre les musiques sont vraiment géniales, pas aussi génial que gravity rush mais dans la moyenne très haute des jeux.
  • Les combats sont en tour par tour action plutôt bien fais avec la gestion du placement, être dans le dos des ennemis leur fait beaucoup plus de dommage, et un système d’interception pour défendre vos camarades si vous proche de vos camarades.
  • Du côté de la cueillette c’est plutôt simple vous pouvez faire plusieurs zones avec un style MMO ou les mêmes objets s’empilent et vous en récolter plus si vous avez certains personnages par rapport aux zones, un mineur dans une mine par exemples. Ce qui change des anciens atelier en bien.
  • L’alchimie est aussi plus simple à ce que j’ai lu. C’est du craft plutôt  bien fourni je n’ai pas encore tous bien compris, vous avez des skills de craft qui s’active lors de vos crafts qui eux sont plutôt complexe car il faut jongler entre l’affinité des composants et leurs qualités pour obtenir le meilleure résultat possible. C’est complexe mais on s’y fait, heureusement on ne manque pas souvent de composant (ou alors je farme trop…). Je suis bien content que cela soit simplifier car c’est déjà dure de s’y retrouver et trouver quoi crafter pour augmenter vos personnages.
  • Comme dit plus haut vous allez aussi recruter des amis, compagnons de bataille, de cueillette et qui donne accès à des événements. Il faudra aussi accumuler des points de mémoire pour votre journal intime qui vous donnera des bonus supplémentaires pour cela vous devez remplir des quêtes de crafts, des événements, nettoyés des zones…

Ce petit Atelier est plutôt sympa en définitive et accessible pour les gens qui ne connaissent pas la licence depuis les débuts rendant le jeu plutôt accessible tant qu’on parle l’anglais bien sûr mais avec les voix japonaises =D.  Ce n’est pas le jeu de l’année mais il est vraiment cool et coloré!  Je lui donne 6,5/8 même si je me demande comment je vais réussir à finir le jeu en moins de 3 ans (dans l’histoire) à faire si vous avez envie de RPG je vous le conseille ! Sur ce, je vous laisse j’y retourne !

Atelier Ayesha : The Alchemist of Dusk

Vous aimeriez aussi

Un commentaire sur “[Test] Atelier Ayesha : The Alchemist of Dusk

Laisser un commentaire