[Test] Furwind, l’aventure du renard en pixel art sur PS Vita

Dans la longue et grandissante liste des jeux PS Vita qui ont eu le privilège d’arriver en éditions physiques limitées, Furwind est à coup sûr le genre de titre qui ne laisse pas indifférent à première vue. Des graphismes très colorés en pixel art, un petit renard comme héros, et des plateformes en veux-tu en voilà pour progresser à travers différents mondes en éliminant les ennemis et autres boss.

Développé par Boomfire et porté sur notre console portable adorée par le studio indépendant espagnol JanduSoft, Furwind est-il en mesure d’égayer notre curiosité, ou au contraire, le renard nous fait plutôt le coup du panda roux ?

Furwind test & avis PS Vita

Le renard Furwind montre son museau

On rentre très rapidement dans l’action après une sommaire mise en condition narrative. Tout se passait bien dans la forêt des animaux, mais c’est sans compter que le grand méchant loup Darhûn a décidé de venir semer la terreur en menaçant tous les habitants. C’en est trop pour Furwind, notre jeune renard fougueux, qui décide de partir botter les fesses de ce malotru afin de rétablir la paix et l’amour dans la forêt. Vous n’avez pas peur de sauter de plateformes en plateformes ? Très bien, en route !

On navigue sur les différentes zones et les niveaux par l’intermédiaire d’une carte du monde qui s’étoffera rapidement au fil de notre progression. Très pratique pour revenir sur ses pas au cas où on aurait manqué un item en particulier, ou pour augmenter son stock de rubis et ainsi le dépenser par la suite.

Carte du monde
La carte des différentes zones qui viendra se compléter au fil de notre progression

Les gars de Boomfire ont eu la bonne idée de faire varier les plaisirs à travers les 15 niveaux disséminés dans trois chapitres différents. On retrouve tout d’abord les tableaux plutôt classiques d’exploration où le but sera de trouver et savater deux boss, ces derniers nous permettent de récupérer deux talismans qu’il faudra ensuite assembler à la sortie. Lors de notre chemin, on récupère des rubis qu’on peut utiliser pour activer des checkpoints, mais aussi pour dépenser à la boutique du village afin d’améliorer son personnage de différentes façons.

Sortie de niveau
Une fois les deux mini-boss terrassés, il faudra trouver la sortie pour utiliser les 2 talismans

Un second style de niveau est une sorte de course poursuite horizontale, un peu à la Run Sackboy Run, où notre adresse est mise à rude épreuve pour arriver vers la sortie, après avoir recommencé moult fois quitte à apprendre les passages par cœur. Ces différents styles de jeu évitent que l’on tombe dans la répétition du banal titre de plateformes et c’est appréciable.

Furwind PS Vita
Run Furwind, Run!

Une aventure qui fait plaisir aux yeux

Le gameplay est assez simple. Au début du jeu, on peut uniquement sauter, utiliser sa queue pour frapper un ennemi, ou faire un double saut. Très rapidement, de nouvelles fonctionnalités viendront s’ajouter, comme pouvoir balancer une sorte de grenade magique. Une barre de vie nous accompagne en haut à gauche de l’écran, et nous avons une barre d’énergie au milieu qui se videra à chaque fois qu’on utilise l’attaque de notre renard. Les bourrins de la touche carré devront s’y faire, au risque de se retrouver un peu démunis face aux ennemis. Heureusement, cette barre se recharge après un laps de temps. On retrouve à l’extrémité droite de l’écran tout notre attirail d’évolutions qu’on a pu accumuler. Enfin, notre compteur de rubis nous accompagne tout au long des niveaux.

Challenge à compléter
Des challenges à compléter pour avancer dans l’aventure

On le voit sur les captures d’écran, l’environnement 2D est vraiment bien détaillé. Notre petit renard pixelisé parait tout mignon au milieu de ces monstres hideux, et on voit clairement qu’un effort a été apporté sur les différents personnages que l’on rencontre, de même pour les multiples niveaux que l’on parcourt. Nous avons ici, clairement, le gros point fort de Furwind. C’est coloré et agréable à regarder, et nous sommes loin du style pixel art de bas étage.

Malheureusement, Furwind atteint vite ses limites au niveau de la fluidité. De nombreux ralentissement viennent quelque peu gâcher la progression de notre renard. C’est loin d’être injouable, mais cela pourra embêter de nombreux joueurs.

Enfin, au delà des bruitages qui font le boulot, la musique qui nous accompagne est vraiment trop répétitive. Ce qui est dommage car les mélodies sont entraînantes, mais on a l’impression d’être rapidement sur une boucle de 20 secondes en repeat, et j’ai personnellement été obligé de couper le son de la console tellement ça m’a donné envie de tout balancer. Cela dit, cet aspect subjectif ne gênera peut-être pas la majorité des joueurs.

Village
Une nouvelle mission pour Furwind

Finalement, ça le fait ce renard ?

Furwind est un bon petit jeu de plateformes pour la PS Vita, totalement adapté au format portable de cette dernière. Le challenge proposé est intéressant, quoi que parfois répétitif, mais on se surprend souvent à vouloir recommencer un niveau même après avoir lamentablement échoué. On tentera de lui pardonner ses nombreux petits ralentissements, mais à titre personnel c’est vraiment la musique que je n’ai pu supporter (ce qui promet pour le CD de la bande originale inclut dans l’édition physique limitée).

Au delà de ces petits problèmes, Furwind fait le taff avec une honorable durée de vie à travers ses 15 niveaux et autres challenges additionnels, sans même parler du trophée Platine (qui ne tombe pas au bout de 3 niveaux). Bref, prendre le contrôle du renard pour combattre les ténèbres dans la foret sera appréciable pour la plupart des fans de plateformes, comme pour les débutants, même si ces derniers devront parfois redoubler d’efforts pour espérer compléter le jeu.

Furwind est disponible depuis le 27 juin 2019 sur le PlayStation Store.

Furwind

9,99 €
6.2

Gameplay

6.0/10

Graphismes

7.0/10

Son

5.0/10

Durée de vie

7.0/10

Histoire

6.0/10

Les plus

  • Visuellement très joli
  • Variété des niveaux
  • Difficulté bien dosée
  • Cross-buy PS4/PS Vita

Les moins

  • Les musiques souvent trop répétitives
  • Quelques ralentissements ...

Sebgob

Joueur PS Vita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire