[Test] Metagal, un clone de Megaman à la sauce Easy Platine sur PS Vita ?

Metagal est un nouveau jeu porté par le studio espagnol Ratalaika Games sur PS Vita et PS4. Il s’agit d’un titre d’arcade et de plateformes faisant largement penser à notre bon vieux Megaman, développé par les thaïlandais de Retro Revolution dans le plus pur style 16 bits. Au delà de la référence, avons-nous là un vrai titre novateur ou un simple clone sans saveur ?

METAGAL Test & Avis PS Vita PS4

Metagal sabordé par son trophée platine ?

Autant le dire tout de suite, dès l’introduction passée nous racontant rapidement l’histoire, on se retrouve avec un trophée or qui tombe sans n’avoir rien demandé. Vous l’avez compris, comme (bien trop) souvent avec les jeux du catalogue Ratalaika, nous sommes ici face à un jeu « Easy Platine« .

Test & avis METAGAL PS Vita
Partons à la recherche de nos « surs ».

L’histoire n’a rien de bien extraordinaire, il faudra retrouver nos sœurs kidnappées, et nous incarnons pour cela une jeune fille-cyborg qui devra combattre ces dernières pour les récupérer. Les niveaux que nous traversons sont parsemés d’ennemis et autres boss en tous genres que nous retrouverons à travers divers environnements assez sympathiques, et il faudra se frayer un chemin à travers les différentes plateformes. La jouabilité est plutôt classique, un bouton pour tirer, un autre pour une attaque spéciale et la croix pour sauter.

Test & avis METAGAL PS Vita

Pour atteindre certaines zones, il faudra courir et pour cela, ça se passe en appuyant sur triangle, ce qui est loin d’être le plus pratique quand on doit sauter simultanément.

La barre de vie est assez large et nous laisse moult occasions de bourriner à travers nos ennemis, et en cas de mort, on recommence soit au dernier checkpoint, soit au début du niveau, ou alors peu avant le lieu de notre défaite en utilisant un outil de renaissance (qu’on récupère plusieurs fois assez facilement). Perdre n’est donc pas très punitif.

Test & avis METAGAL PS Vita
L’option de renaissance, pratique.

Malheureusement, et je l’ai évoqué précédemment, le point qui m’a particulièrement déçu, au delà de la relative impression de sous Megaman, c’est la déconcertante facilité d’obtention du trophée Platine et des 11 trophées d’or. Comptez une quinzaine de minutes pour décrocher le précieux, à vous de voir si vous devrez ensuite raser les murs de la honte face à vos amis qui, eux, passent de nombreuses heures sur un jeu pour savourer le vrai Platine.

Metagal PS Vita/PS4 trophée Platine
Le trophée Platine de la honte ?

Conclusion

Vous l’avez compris, Metagal ne nous propose rien de bien extraordinaire. On replonge très rapidement dans de vieux souvenirs à la sauce Megaman, mais tout ceci reste bien approximatif. Les 8 niveaux se terminent en 3 heures sans trop forcer, même si nous avons un semblant de difficulté progressive sur les différents tableaux. L’obtention du trophée Platine sans le moindre effort saborde complètement la durée de vie déjà bien courte de ce jeu. Dommage.

Découvrez-en plus de Metagal en regardant un petit let’s play par votre serviteur.

 

Metagal

4.99 €
4.9

Gameplay

5.0/10

Graphismes

6.0/10

Son

5.0/10

Durée de vie

4.5/10

Histoire

4.0/10

Les plus

  • Des plateformes en veux-tu en voilà
  • Compatible PSTV
  • Cross-Buy PS4/PS Vita
  • Jeu en français

Les moins

  • Un trophée Platine trop facile qui ne rend pas honneur au jeu...
  • ... et qui saborde la durée de vie.
  • Rien de bien fou-fou au final.

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire