[Test] Sir Eatsalot : les aventures du chevalier glouton sur PS Vita

Sir Eatsalot est un jeu de plates-formes et d’aventure en 2D disponible exclusivement sur PlayStation Vita. Un titre qui nous vient d’une petite équipe allemande de deux personnes formant Behind The Stone, dont l’une est chargée de la programmation et l’autre des graphismes.

Sir Eatsalot a, en plus d’une sortie numérique, bénéficié d’une édition limitée collector en exclusivité chez Play-Asia grâce à l’éditeur eastasiasoft. Mais est-ce suffisant pour avoir un jeu potable sur PS Vita ? Prenons donc en main notre gros Sir et partons à la recherche de cette horrible sorcière.

Sir Eatsalot review test PS Vita

Bienvenue au Royaume de Gluttington

On incarne  un chevalier parti combattre la sorcière maléfique Hysterica qui a empoisonné le royaume de Gluttington avec de la limonade aigre. La première chose que l’on remarque dès l’introduction, c’est que c’est vraiment joli. Un effort particulier a visiblement été apporté aux graphismes réalisés à la main, et même si le style peut sembler simple et enfantin, il faut avouer que les différents environnements colorés sont agréables à l’œil et que les personnages sont assez charismatiques.

Sir Eatsalot review test PS Vita

On rencontrera en effet bon nombre de créatures, certaines pourront nous aider à avancer dans l’histoire, alors que d’autres devront être terrassées sans ménagement. On découvre également l’abominable sorcière qui passera la plupart de son temps à tenter d’empêcher notre avancée avec divers plans farfelus, tout en hurlant sur ses larbins.

Sir Eatsalot review test PS Vita

L’aventure se déroule de manière assez classique comme tout bon jeu de plates-formes. On avance, on saute, on extermine du méchant. Les game-over ne sont pas vraiment pénalisants car on ne recommence jamais très loin, ce qui facilite grandement l’avancement et l’accessibilité du jeu au plus grand nombre.

Sir Eatsalot est corpulent et se déplace assez lentement. Ses sauts peuvent ainsi sembler un peu périlleux aux premiers abords, mais avec un peu d’entrainement tout rentre dans l’ordre. De plus, notre héros dispose de plusieurs coeurs de vies et a la possibilité de courir mais pour cela il faudra remplir sa barre d’énergie … en mangeant ce qui se trouve dans le décor en utilisant l’écran tactile.

Et il faut bien l’avouer, Sir Eatsalot met un point d’honneur à utiliser presque toutes les fonctions propres à la PS Vita comme le pavé tactile arrière, la caméra et même le support des capteurs gyroscopiques. Je vous laisse la surprise de découvrir à quelles occasions on utilisera ces fonctionnalités 😉 De ce fait, le jeu n’est pas compatible PSTV mais avouons que ce n’est pas très grave.

Sir Eatsalot review test PS Vita

Tout au long du jeu, de nombreuses phases de dialogues viendront ponctuer notre évolution afin de faire progresser l’histoire. Les textes s’affichent alors dans de petites bulles au dessus des personnages ce qui fait qu’on assiste à de longues pauses pour finalement pas grand chose. C’est, je pense, l’un des principaux problèmes car même si au début on prendra le temps de tout lire, on aura vraiment envie de zapper après avoir fait de multiples allers-retours avec notre héros qui est, en plus de cela, très lent à marcher.

Au cas où on se perd un peu dans l’aventure, à tout moment, en appuyant sur la touche triangle, on a accès à une livret de route, permettant de voir notre collection d’autocollants ramassés, mais aussi (et ça peut intéresser ceux qui ne liront pas les dialogues) un récapitulatif de ce qu’il faut faire pour avancer dans notre périple. Les autocollants sont intéressants car c’est en les ramassant sur diverses créatures qu’on en saura plus sur l’univers du Royaume.

Sir Eatsalot review test PS Vita

La liste des trophées comporte un Platine qui est assez facile à obtenir. Tous les trophées peuvent être obtenus en un seul passage et il  y a même un “point de non-retour” très explicite nous permettant, au cas où, de faire le nécessaire avant de passer ce point.

Conclusion

Sir Eatsalot est un jeu bien sympathique et très agréable visuellement. On sent qu’un effort particulier a été apporté aux graphiques dessinés à la main. Les développeurs ont fait en sorte de nous transporter dans une aventure construite autour d’une histoire qui influence la progression du héros, au risque de nous perdre dans de grandes phases de dialogues qui ralentissent quelque peu l’action. Également, le gameplay pourra malheureusement rapidement décourager les moins téméraires.

Ceci étant dit, Sir Eatsalot est bien plus qu’un petit jeu indé et a tout d’un grand. Il vaut largement les 11,99 € en version numérique, et on pourra même se procurer la belle édition physique limitée chez Play-Asia avant qu’elle ne soit en rupture.

Le trailer

 

Sir Eatsalot Play Asia PS Vita

Sir Eatsalot

11,99 €
6.4

Gameplay

6.0/10

Graphisme

8.0/10

Son

6.0/10

Durée de vie

6.0/10

Histoire

6.0/10

Les plus

  • C'est joli et agréable aux yeux
  • Utilisation de nombreuses capacités de la PS Vita
  • Platine facilement atteignable

Les moins

  • De nombreux allers-retours
  • Personnage lent, donc action très lente
  • Les moult dialogues qui peuvent décourager

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire