[Test] WipEout 2048 : la course futuriste ultime sur PS Vita ?

Disponible pour le lancement de la PlayStation Vita et développé par Studio Liverpool, WipEout 2048 est un peu la franchise mythique de l’univers Sony qui a presque toujours été présente sur les consoles de la firme (et même ailleurs). Symbole des jeux de course futuriste depuis la fin des années 90 avec une bande sonore culte et du contenu novateur, la version PS Vita ne déroge pas à la règle. Plus de dix ans après sa sortie en 2012 sur la console portable, WipEout 2048 vaut-il encore le détour ? Enfilons notre combinaison et grimpons dans notre vaisseau pour en savoir plus.

L’origine de l’antigravité

Nous sommes en 2048 et la gravité a été domptée depuis quelques années. Les circuits vieillissants et ringards de Formule 1 ont désormais laissé la place à des courses ultra rapides où chaque écurie s’affronte à bord de vaisseaux pouvant atteindre des vitesses encore jamais vues, le tout à quelques mètres du sol.

Les réflexes des pilotes sont malmenés par des actions rapides pour se frayer un chemin vers le podium tout en prenant en compte les spécificités des circuits. A cela s’ajoute les armes que l’on peut ramasser en passant sur des symboles à terre afin de dégommer les adversaires, mais également les aides défensives variées comme le boost ou l’auto pilotage de quelques instants. Quel que soit le mode de jeu, que nous détaillerons plus tard, l’objectif est de finir dans les trois premières places pour valider la course. Les joueurs qui ont connu WipEout sur les précédents opus ne seront donc pas dépaysés.

Wipeout 2048
Bienvenue en 2048.

 

Premiers tours de circuit

Après une introduction vidéo de hautes voltiges, le menu principal s’affiche sous forme de petits carrés, pendant que l’on peut faire bouger le fond d’écran en utilisant le pavé tactile arrière (totalement inutile, donc tout simplement génial).

Menu Wipeout 2048
Le menu principal de WipEout 2048. Simple et efficace.

Direction la campagne solo. Après un court message explicatif sur le principe du championnat antigravité et la sélection de notre unique vaisseau temporaire, la course se lance avec un temps de chargement plutôt rapide.

Empire Climb Wipeout 2048 PS Vita
Empire Climb est le tout premier circuit que nous découvrons.

Huit vaisseaux sont en piste et l’objectif est de remonter dans le classement pour finir dans les trois premiers. Trois vues sont sélectionnables depuis la touche triangle : une vue intérieure (sans cockpit), et deux vues extérieures derrière notre bolide. Le top départ est donné. Trois tours sont à boucler dans ce premier circuit qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Virages à 180 degrés, loopings et grandes lignes droites à de folles vitesses. C’est simple, on en a plein les yeux dès les premières secondes !

Jouabilité et prise en main de WipEout 2048

Au niveau de la jouabilité, rien de bien compliqué. Accélération et freinage, utiliser un objet, l’absorber pour retrouver de la « santé » et les aérofreins très pratiques pour gérer des virages serrés. Pour la direction, il est possible d’utiliser le joystick ou la croix directionnelle. Les anciens joueurs préféreront sûrement cette dernière option pour se remémorer l’époque de la première PlayStation. Pour les plus fous, il reste l’option utilisant le gyroscope de la console, qui permet de tourner à droite ou à gauche en inclinant la PS Vita.

Wipeout 2048 touches en jeu PS Vita

La prise en main du vaisseau est donc plutôt simple lors des premières courses. Il faut particulièrement faire attention aux virages, en utilisant les aérofreins par exemple. En cas de collision, la barre de santé de notre bolide située en bas à gauche de l’écran se réduit et l’explosion est assurée si elle atteint le stade critique de 0%.

Arme Wipeout 2048
Les armes d’attaque sont particulièrement utiles pour grimper dans le classement de la course.

Du bon usage des armes

Des cases d’objets sont parsemées un peu partout sur les circuits pour nous aider avec des armes défensives et des armes d’attaque. Ces premières peuvent contenir des assistances au pilotage, des boucliers ou encore des boost. Quant aux secondes, elles renferment tout l’attirail utile pour atomiser ses adversaires avec des missiles en tous genres. Un radar de proximité se trouve ainsi en bas de l’écran pour apercevoir d’un coup d’œil rapide quel concurrent se trouve aux alentours.

On peut décider de ne pas utiliser ces armes en appuyant sur la touche rond. Cela permet de recharger la barre de santé du bolide. Ces fonctions peuvent sembler anecdotiques sur les premiers circuits. On se rend vite compte que plus l’on progresse, plus la courbe de difficulté augmente tout comme la vitesse. La bonne utilisation de ces cases d’armes devient vite indispensables. Ajoutons les cases de vitesse, reconnaissables à leur forme de flèche. Précieuses alliées pour gagner du boost à l’œil et dépasser plus facilement les adversaires qui ne se laissent pas faire, tout en gagnant des XP.

Qirex
Premier vaisseau débloqué.

Contenu et durée de vie

Les gars de Studio Liverpool ont mis le paquet pour nous proposer un WipEout très complet sur PS Vita. Sans parler des DLC supplémentaires pour le moment, le jeu inclut cinq écuries pour un total de vingt bolides répartis en quatre classes (Vitesse, Combat, Agilité, et Prototype) :

  • FEISAR
  • AG Systems
  • Qirex
  • Auricom
  • Pir-hana
Pirhana Agility
Le vaisseau Pir-hana « agility », crée par Dean Ashley

Dix circuits à la difficulté progressive se débloquent au fil du jeu et ceux-ci se pratiquent également en mode miroir :

  • Unity Square
  • Metro Park
  • Queens Mall
  • Capital Reach
  • Empire Climb
  • Rockway Stadium
  • Downtown
  • Subway
  • Sol
  • Altima

Enfin, la campagne solo, qui se déroule en 3 saisons, comprend quatre types d’épreuves avec des objectifs variés à atteindre : course, combat, contre la montre et zones.

La course impose au joueur de finir dans les trois premières places parmi les 7 autres concurrents. Le mode combat quant à lui met les armes à l’honneur puisque il faut atomiser le plus grand nombre d’adversaires pour s’en sortir vainqueur. Le contre la montre, sans surprise, donne un objectif de temps à battre. Enfin, préparez vos gouttes pour les yeux avec le mode Zone puisque le but est de rester le plus longtemps possible en course pendant que le vaisseau accélère progressivement de plus en plus vite sans s’arrêter, jusqu’à l’explosion pour cause de crash.

Mode Zone
Le mode Zone, que l’on retrouve également dans les DLC.

La campagne solo comprend un total de 60 épreuves réparties sur trois saisons (années 2048, 2049 et 2050). Il y a donc de quoi faire, d’autant plus que les objectifs se corsent assez rapidement, imposant au joueur de refaire plusieurs fois les épreuves jusqu’à connaitre les circuits par cœur en dénichant de précieux raccourcis. C’est ainsi qu’on débloque de nouveaux vaisseaux au fil de nos réussites et des XP que l’on accumule en passant sur des boost ou en atomisant les concurrents.

Pour les chasseurs de trophées, là aussi, la tâche ne sera pas si facile. Il y a 31 succès à déverrouiller dans le jeu de base et certains sont particulièrement difficiles comme celui où il faut battre Zico en réalisant un temps inférieur à 52 secondes sur Altima en classe C avec le vaisseau vitesse Pir-hana.

A noter que plusieurs trophées étaient à réaliser en multijoueur en ligne. Ce mode de jeu étant désormais fermé, il n’est plus possible de les obtenir. Le trophée platine est donc atteignable uniquement pour les joueurs qui ont pu remplir cette prérogative.

Les contenus additionnels : WipEout HD et Fury

Wipeout 2048 DLC
Les packs DLC pour WipEout 2048 sur le PlayStation Store de la PS Vita.

Le 20 juin 2012, Studio Liverpool a publié deux extensions pour Wipeout 2048, les DLC Wipeout HD et Fury. Ces extensions comprennent tout le contenu du Wipeout HD/Fury original de la PlayStation 3 pour être jouable sur la version PS Vita avec les mêmes graphismes que 2048. On y retrouve à la fois les modes WipEout HD et Campagne solo Fury, l’ensemble des 24 circuits, dont 12 inversés et 4 en mode Zone, ainsi que l’ensemble des 24 vaisseaux.

DLC Wipeout HD Fury sur PS Vita
Les DLC Wipeout HD et Fury apportent énormément de contenu de qualité au jeu !

Ces packs sont cross-buy avec la version PS3. Ils peuvent donc apparaître gratuitement sur le Store de la PS Vita si vous les avez précédemment achetés sur la console de salon.

C’était grâce à ces DLC qu’il était possible de rejoindre les joueurs PS3 en ligne grâce à la fonctionnalité cross-play, désormais impossible depuis la fermeture des serveurs de WipEout en mars 2018.

Le circuit Vineta K du DLC Wipeout HD.

Pour les anciens joueurs, les circuits présents sont tous issus des opus PSP : WipEout Pulse et WipEout Pure. On retrouve les classiques Vineta K, Moa Therma, Metropia ou encore Tech De Ra. Une vingtaine de trophées supplémentaires sont à débloquer, mais ils ne sont pas nécessaires pour le platine.

Vaisseaux HD et Fury
Les 24 vaisseaux des DLC HD et Fury.

Ambiance visuelle et sonore

On le remarque assez vite, les développeurs de Studio Liverpool ont fait un énorme travail pour garder l’esprit WipEout intact sur PS Vita. Difficile de s’attarder sur les décors en pleine course, mais l’équipe a eu la bonne idée d’ajouter un mode photo au jeu. Celui-ci permet de figer la course afin de se déplacer librement sur son vaisseau ou ceux de nos concurrents.

Mode Photo
Le mode photo de WipEout 2048 permet de se rendre compte de l’énorme travail détaillé sur les environnements.

Et c’est là qu’on se rend compte de la méticulosité du boulot effectué pour rendre l’ambiance graphique futuriste si fidèle à l’esprit de la licence. De l’architecture des bâtiments en passant par les courbes des circuits, tout y est. En s’attardant encore un peu plus sur le mode photo, on remarque des écrans publicitaires pour les écuries. Les personnages qui y figurent sont en réalité des membres de l’équipe de Studio Liverpool ! Ci-dessous, nous pouvons ainsi apercevoir Ami Nakajima sur l’écran de gauche pour Feisar, et Takamasa Shichisawa (concepteur chez Polyphony) pour AG Systems.

Ami Nakajima & Takamasa Shichisawa
Les écrans publicitaires pour les écuries de WipEout.

Un jeu WipEout se remarque également avec son ambiance sonore. Là aussi, le souci du détail a poussé les développeurs à s’attarder particulièrement sur certains aspects indispensables. Les bruits des vaisseaux tout d’abord, très différents des anciens titres. Les bruits d’explosions, de tirs, de carcasses qui cognent lors des courses ou les sonorités « futuristes » dans les menus sont du plus bel effet.

WipEout n’est rien sans sa bande son. Là aussi nous sommes servis avec des titres de musiciens réputés comme Kraftwerk, Deadmau5, Chemical Brothers, Orbital ou encore Prodigy. Des titres qui collent parfaitement au jeu, comme d’habitude !

Conclusion

Difficile d’imaginer une console Sony sans un épisode WipEout. De la première PlayStation en passant par la PS2, la PS3, la PS4 et la PSP, la PS Vita a eu l’immense privilège d’obtenir sa version dédiée pour la sortie de la machine. Il est évident qu’il fallait placer la barre très haute pour utiliser toutes les fonctionnalités que composent la dernière console portable de Sony.

Plus de dix ans après sa sortie, il faut le souligner, WipEout 2048 impressionne encore par sa rapidité, sa fluidité, ses graphismes et sa jouabilité qu’on prend plaisir à dompter progressivement. Un contenu riche qui se complète avec les deux DLC « WipEout Fury » et « WipEout HD » pour encore plus de folies et une durée de vie incroyable. Nous pouvons le dire très tranquillement, WipEout 2048 est et restera un titre indispensable sur PS Vita, même si les serveurs en ligne sont désormais fermés.

WipEout 2048 jaquette Euro, USA et Japonaise PS Vita
Les jaquettes européenne, américaine et japonaise.

Pour ma part, je pense avoir passé une bonne centaine d’heures dessus. Ce jeu m’accompagne depuis le tout premier instant où j’ai eu la console en février 2012 et j’ai eu la chance de pouvoir tâter les circuits face à des joueurs PS3 grâce au cross-play, et à terminer le mode multijoueur en ligne. Aujourd’hui encore, le plaisir reste intact et je me surprends régulièrement à tenter d’améliorer mes records dans ces folles courses futuristes.

Un grand bravo aux gars de Studio Liverpool, qui a malheureusement été fermé par Sony en août 2012. WipEout 2048 est donc l’ultime jeu de ce qui était à l’origine le principal studio interne de Psygnosis. Ajoutons toutefois que le dernier titre de la franchise est WipEout Omega Collection, sorti en 2017 sur PS4 et développé par XDev, Clever Beans et Creative Vault Studios. Il reprend les contenus de 2048, HD et Fury.

 

WipEout 2048

9.2

Gameplay

9.0/10

Graphisme

9.0/10

Son

10.0/10

Durée de vie

9.0/10

Histoire / Univers

9.0/10

Les plus

  • Difficulté progressive
  • Ambiance visuelle et sonore incroyables
  • Intégralement en français
  • Durée de vie intéressante
  • Mode ad-hoc local

Les moins

  • Multijoueur en ligne désormais fermé
  • Non compatible PSTV

Seb

Joueur PS Vita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant.

Vous aimeriez aussi

2 commentaires sur “[Test] WipEout 2048 : la course futuriste ultime sur PS Vita ?

  1. Le jour précédent la sortie de la PSVITA, j’hésitai encore à prendre la console, et là, un collègue m’a montré le jeu en vrai et c’était le coup de foudre de ma jeunesse qui a encore frappé, à l’époque de la PS1, 15 ans plus tôt.
    Tout aussi rapide et fluide, il n’y a que le multi en ligne sur lequel je mettrai un bémol : il n’y avait pas de possibilité de créer de salons pour choisir les circuits et cela tournait quasiment systématiquement en mode combat car les objectifs multi-joueurs nécessitaient de détruire des adversaires…
    Cela, plus les bande-annonces mensongères qui montraient les vaisseaux en VR (avec les cartes fournies avec la VITA ? Qui s’en rappelle ?), ou une vidéo illustrant la réaction du vainqueur en ligne plutôt qu’une simple photo…

    1. Oui je me souviens de cette vidéo de présentation avec la fonctionnalité AR, je suis retombé dessus en écrivant le test : https://youtu.be/1cV_vdnVU2w (à 1:44) !
      Pour moi, c’est ce jeu qui m’a fait acheter la PS Vita, tout comme pour l’époque de la PSP. A chaque fois c’était une claque. Et l’époque PS1 avec WipEout 2097 et sa bande son incroyable reste encore en tête 😀
      Merci pour ta lecture !

Laisser un commentaire