[Test] Shakedown Hawaii, le business à papa en slip sur PS Vita

Parmi les titres indés que l’on attendait depuis un petit moment sur PS Vita, Shakedown Hawaii est bien le genre de jeu prometteur qui aura pris son temps pour débarquer, avec des infos distillées au compte-goutte par le studio Vblank.

On reprend la même recette que le précédent opus Retro City Rampage, à savoir un monde ouvert à la GTA sauce old-school, mais cette fois-ci on passe en mode 16-bit sur fond d’histoire d’entreprise au bord de la faillite. Cette attente de près de 4 années est-elle méritée ? Est-ce-que notre héros arrivera à sauver autre chose que son slip ?

Test & avis Shakedown Hawaii PS Vita

 

Le business à papa façon 16-bit

Je suis à la tête d’une énorme entreprise qui vend à peu près tout et n’importe quoi, et à force de me reposer sur mes lauriers en me persuadant que tout va bien dans le meilleur des mondes, c’est affalé sur mon fauteuil que j’apprends à la télé que tout s’écroule pour moi. Mettez-vous à ma place, je commence à me faire vieux et je ne comprends absolument rien à ces concepts de films en streaming, de manettes de jeux sans fil fonctionnant à piles, de ces pseudos influenceurs de l’Internet ou même de cette mode du café bio et responsable !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon empire s’effondre, plus personne ne veut de mes VHS de location, et mes sociétés disparaissent les unes après les autres. Heureusement, même en slip sur mon canapé, mon autorité reste intacte et c’est aidé de mon fils, un bon à rien sans boulot, que nous allons tout faire pour renflouer les caisses !

Mission tout cramer
La méthode kamikaze

Grand Theft Auto à Hawaii ?

C’est dans cette ambiance de banqueroute que nous sommes rapidement mis dans le bain. Les joueurs qui connaissent la série GTA, ou même le précédent opus Retro City Rampage, ne seront pas dépaysés par les mécaniques du jeu. On évolue dans un monde ouvert en complétant moult missions pour progresser dans l’histoire. Une partie de l’action qu’on entreprend a beaucoup à voir avec une vision  « kamikaze » du business. On peut contrecarrer les plans des entreprises rivales en supprimant à la méthode forte, leurs lignes d’approvisionnement ou en générant de nouvelles sources de revenus.

Mission camion de livraison
Un camion de livraison à attaquer, mon rêve.

Pas de grande difficulté à déplorer pour les missions, on reçoit la majeur partie du temps une mauvaise nouvelle concernant nos affaires, il faut alors intervenir en se dirigeant sur le lieu en question. Du grand classique. Et comme les ennuis n’arrivent pas seuls, notre propre fils, sans emploi évidemment, vient mettre le nez dans tout ça et il faudra donc nous occuper de ses aventures rocambolesques.

Mais ce n’est pas tout, et c’est là toute la force de Shakedown Hawaii, puisque un grand nombre d’épreuves annexes sont à réaliser, sans compter ce qui peut s’apparenter à une petite session Monopoly où il faudra tout faire pour acheter le maximum de propriétés sur la carte, ou même employer la terreur afin que les commerçants effrayés « souscrivent » à notre service de sécurité…

Carte du monde
Notre empire s’étend en mettant la main sur de nouveaux bâtiments.

 

Ambiance kamikaze sur PS Vita

Nous avons donc un scénario principal à suivre, qui s’étoffe avec des missions supplémentaires et la possibilité d’inscrire son score dans un classement en ligne afin de voir qui a la plus grosse. Un point positif pour la durée de vie (comptez 15 à 20 heures juste pour finir l’histoire principale), d’autant plus qu’un total de 3 personnages sont contrôlables, et qu’il est possible de jouer en mode libre.

Classement en ligne
Les challenges nous permettent d’inscrire son score dans un classement en ligne.

Visuellement, on passe évidemment un cran au dessus de Retro City Rampage, avec des graphismes style 16-bit. C’est franchement joli, il y a énormément de détails et on sent qu’une attention particulière est apportée afin qu’on ne se retrouve pas avec de simples « copier/coller » de bâtiments, même si les véhicules affichés sont peu variés. Une petite fonctionnalité sympa, qui rappellera d’autres jeux, c’est la possibilité de relooker complètement son personnage en changeant ses habits, ou même en allant faire un tour chez le coiffeur.

Test & avis Shakedown Hawaii PS Vita

Côté ambiance, on retrouve aussi un cycle jour/nuit, ce qui est un petit plus sympa. Évidemment, la carte n’est pas aussi immense qu’un GTA, mais c’est largement suffisant pour partir à l’aventure avec une bagnole qu’on aura dérobée, tout en écrabouillant tout le monde sur son passage et en ayant les flics au cul !

Les commandes et le gameplay sont d’une simplicité extrême, que ça soit à pieds ou à bord d’un véhicule, et on peut utiliser l’écran tactile de la PS Vita à certaines occasions. Mais c’est bien avec les touches physiques qu’on jouera principalement.
La partie sonore est quant à elle excellente et variée, avec un système de radios comme GTA proposant des musiques chiptunes entraînantes, en plus des bruitages nous mettant encore plus dans l’ambiance

Qui n’a jamais connu ça, hein ?

Enfin, parlons de l’histoire qui met en avant les grands changements technologiques et de modes de vie que nous avons connus ces dernières décennies. Il y a énormément d’humour et de situations cocasses, notre héros se retrouve bien souvent dans des positions vraiment drôles.

Mais il faut souligner que Shakedown Hawaii n’a pas été traduit en français à l’inverse de son grand frère Retro City Rampage. Le niveau d’anglais demandé n’est vraiment pas élevé, mais cela risquera de froisser bon nombre de joueurs qui zapperont toute la partie narrative. Sincèrement, si l’anglais n’est pas votre tasse de thé, faites un effort, ça vaut vraiment le coup de s’imprégner de l’histoire complètement folle du jeu.

Conclusion

Je dois l’avouer, Shakedown Hawaii est à mes yeux un incontournable de cette première moitié de l’année 2019 sur PS Vita. On évolue dans un monde ouvert relativement vaste et varié. Le mode histoire est complètement fou, parsemé de références et d’humour sur fond de gentille critique de notre société actuelle et de ses changements. Le tout au travers de graphismes 16-bits très détaillés qui rendent honneur à notre PS Vita.

Certes, il faudra débourser une vingtaine d’euros pour obtenir la version numérique, mais le cross-buy et le cross-save avec la PS4, ainsi que la compatibilité avec la PSTV, en plus de ce que j’ai indiqué précédemment, justifient amplement ce prix. Notons qu’il était également possible d’obtenir une version cartouche, aujourd’hui épuisée.

Au final, on regrettera l’absence d’un trophée Platine, mais Shakedown Hawaii fait désormais partie des valeurs sûres de la longue liste des jeux PS Vita. Du beau boulot du studio canadien Vblank !

Shakedown Hawaii

19,99 €
8.8

Gameplay

9.0/10

Graphisme

9.0/10

Son

9.0/10

Durée de vie

8.0/10

Scénario

9.0/10

Les plus

  • Ambiance complètement folle
  • Graphismes en pixelart vraiment bien foutus
  • Compatible PSTV
  • Cross-buy PS Vita/PS4

Les moins

  • Pas de textes en français dans le jeu
  • Pas de trophée Platine

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

3 commentaires sur “[Test] Shakedown Hawaii, le business à papa en slip sur PS Vita

    1. Je crois qu’on est beaucoup dans le même cas 😀
      Franchement, difficile à faire passer un jeu avant un autre, mais ce Shakedown Hawaii s’ouvre sans hésitation !

  1. Je l’ai stocké chez mes parents comme beaucoup d’autres, comme ça je ne suis pas tenté de commencer 40000 titres à la fois.
    Je suis en plein shoot’em up et super robot taisen v (qui est malheureusement pour l’instant, beaucoup trop simple).

Laisser un commentaire