[Test] Witchcrafty, la sorcière vient fermer le bal sur PS Vita

Witchcrafty est l’un des 6 titres ultimes à sortir sur le PlayStation Store de la PS Vita. Développé par PigeonDev (à l’origine de Awesome Pea) et par le studio russe Sometimes You, ce jeu de plateformes/metroidvania coloré n’a rien d’un titre gentillet. Partons à la découverte de cette exclusivité temporaire pour la console portable de Sony.

A la rencontre de la gentille sorcière

Witchcrafty : test & avis sur PS Vita

Après un long temps de chargement sur un écran fixe du menu principal (non, le jeu n’a pas encore planté), nous retrouvons notre héroïne principale qui n’est autre qu’une sorcière qui n’a rien de diabolique à première vue. Elle se réveille alors dans un endroit qui ne semble pas être chez elle, et c’est là que débute notre aventure. Rien d’extraordinaire au niveau de l’histoire.

On se rend compte assez vite que le gameplay est simple mais efficace : double saut en appuyant deux fois sur la croix, roulade avec triangle, attaque avec rond, et la magie avec L que l’on peut sélectionner et débloquer au fil du jeu.

L’interface en haut de l’écran montre deux cœurs à gauche qui représentent notre vie. Pour améliorer cela, on peut récolter 4 gemmes en forme de cœur (visibles en haut à droite) afin d’obtenir un cœur de vie supplémentaire. Toujours en haut à droite, 3 gemmes rondes permettent également d’augmenter l’usage de la magie. Ces reliques peuvent par exemple s’acheter auprès d’un nain grâce aux pierres précieuses qu’on récupère tout au long du jeu.

Visuellement, les graphismes sont vraiment très jolis et colorés pour le peu qu’on apprécie le style pixel art. Les personnages sont mignons, tout comme notre héroïne avec son grand chapeau de gentille sorcière. L’ambiance musicale est également bien travaillée. La bande son est très entraînante et reste facilement dans la tête.

La difficulté est relevée principalement parce que se faire toucher par les ennemis (plutôt variés au passage) est très punitif. Avec les deux cœurs au début du jeu, autant dire qu’il ne faut pas foncer tête baissée et bien étudier le tableau. En cas de mort, on recommence au dernier checkpoint (qui est également un point de sauvegarde), tout en perdant tous les éléments qu’on a pu récupérer, pierres précieuses incluses. Non seulement cela nous fait revenir souvent très loin en arrière, mais il faut savoir que les coffres ne réapparaissent pas. Ces éléments augmentent clairement la difficulté et cela peut perdre très rapidement les joueurs les moins téméraires.

Monde de glace

Côté durée de vie, Witchcrafty se termine après avoir traversé 4 niveaux plutôt variés visuellement, et tué un boss. Suivant l’expérience du joueur avec ce genre de jeux, comptez environ 2 à 3 heures de vadrouille. Trophées platine inclus.

Des bugs qui viennent un peu gâcher le tout.

Malheureusement, différents bugs d’optimisation viennent un peu gâcher Witchcrafty, particulièrement à partir du second niveau. Notre personnage peut se retrouver bêtement bloqué dans une zone parce qu’une plateforme est « invisible ». Plus précisément, on la voit mais on ne peut pas tenir dessus. Cela arrive parfois même aux ennemis qui n’apparaissent pas à l’écran mais qui arrivent bien à nous faire perdre de la santé en nous touchant. D’autres bugs d’affichage peuvent apparaître sur notre personnage lors de diverses actions.

Maison hantée

Un autre bug existe, plutôt navrant mais qui ravira les joueurs en difficulté. Nous avons vu tout à l’heure que lorsque nous perdons, les coffres ne réapparaissent pas une fois revenu au point d’apparition. Cette règle peut très simplement être contournée. Il suffit pour cela de relancer le jeu après avoir perdu. Notre sorcière réapparaît bien au point de sauvegarde, et les coffres sont bien revenus. Cela permet ainsi de tricher en récoltant plusieurs gemmes de cœurs pour augmenter radicalement sa vie.

J’ai également été confronté à une sauvegarde corrompue lors de la reprise d’une partie, m’obligeant à tout reprendre depuis le début. Tout ceci laisse un goût de frustration très amer, d’autant que Witchcrafty ne pourra pas être corrigé sur PS Vita, les soumissions sur le Store (mises à jour incluses) étant désormais terminées.

Conclusion

Loin d’être une balade de santé pour les joueurs débutants, Witchcrafty est un petit jeu de plateformes exigeant qui ne pardonne presque jamais les erreurs. Le titre n’est pas exempt de quelques bugs d’optimisation, dont certains que l’on peut utiliser pour tricher. Il est vraiment dommage que ces points ne pourront jamais être corrigés sur la version PS Vita du titre.

L’ambiance est sympa, la musique entraînante et le gameplay plutôt classique. Mais la durée de vie un peu trop courte pour arriver au bout des 4 mondes du jeu. Une fois Witchcrafty terminé, on pourrait presque croire qu’il manque des niveaux supplémentaires. Mais à 4,99 Euros sur le PlayStation Store, nous pouvons dire que le rapport qualité/prix est atteint. Surtout si l’on sait rester indulgent sur les défauts cités plus haut. Saluons tout de même PigeonDev et Sometimes You pour leur dernier effort sur la PS Vita.

Witchcrafty

5

Gameplay

5.0/10

Graphismes

6.0/10

Son

6.0/10

Durée de vie

4.0/10

Histoire / Univers

4.0/10

Les plus

  • Bande-son vraiment sympa et entraînante
  • Difficulté intéressante
  • Bon rapport qualité/prix

Les moins

  • Durée de vie trop courte
  • La mort est trop punitive
  • De nombreux bugs qui ne pourront être corrigés

Seb

Joueur PS Vita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire