[Test] Semispheres, la réflexion à écran divisé

Eastasiasoft nous habitue depuis quelques mois à créer la surprise en sortant des éditions physiques limitées sur PlayStation Vita par l’intermédiaire de Play-Asia pour la distribution. Et c’est au tour de Semispheres de débarquer sur notre console portable après un passage en février 2017 sur PS4.

Développé par Vivid Helix Inc, les canadiens nous proposent un puzzle-game à emporter partout. Mais avons nous droit à un réel jeu de réflexion ou à un vulgaire passe-temps de bas niveau ? On sort notre Vita de sa zone de confort et on lance Semispheres pour tenter d’y répondre.

Test Semispheres PS Vita

A la découverte des mondes parallèles de Semispheres

L’entrée dans Semispheres se fait assez rapidement. Après quelques secondes de lancement, nous arrivons sur l’écran de titre principal qui est symbolisé par une Vita sur le bas de l’écran. On se rend rapidement compte qu’en bougeant les joysticks droite ou gauche nous dirigeons en fait deux avatars distincts qui ressemblent à des espèces de balles fluorescentes ou à des méduses. Le tout premier niveau commencera lorsque nous aurons réunis ces deux choses sur le point d’entrée au milieu.

Test Semispheres PS Vita

La première mise en bouche nous permettra d’éviter l’étape parfois lourdingue du tutoriel puisque on est immédiatement mis dans le bain et que l’évidence se voit directement. Nos deux avatars sont séparés, l’écran est partagé en deux, et c’est en dirigeant chaque joystick qu’il faudra trouver les sorties adéquates. Notre côté droit devra donc travailler en harmonie avec notre côté gauche et vis-versa pour nous sortir des mondes parallèles de Semispheres.

Pour nous aider dans notre progression, des portails communicants devront être parfois utilisés ainsi que d’autres capacités pour évitez les sentinelles. Car si l’on se retrouve dans le champ de vision de ces dernières, on recommencera alors au dernier point. La précipitation ne sera ainsi qu’une mauvaise idée qui pourra fonctionner au début du jeu, mais uniquement au début.

Test Semispheres PS Vita

Car une bonne cinquantaine de niveaux sera à parcourir et vous l’aurez compris, comme souvent dans ce type de jeu, la difficulté sera grandissante au point de vraiment devoir s’y mettre à plusieurs reprises avant de trouver la bonne combinaison, particulièrement à partir du troisième monde. D’ailleurs, à chaque fois que nous terminerons un monde, des vignettes viendront nous raconter l’histoire d’un petit garçon et de son robot …

La bande originale particulièrement ambiant composée par Siddhartha Barnhoorn ajoute une atmosphère idéale à la réflexion sans ajouter de stress inutilement, d’autant plus qu’il n’y a pas de chronomètre, ni de temps imparti pour arriver à la fin d’un niveau. C’est une bonne idée mais cela enlève toute possibilité de tableau de scores que beaucoup peuvent apprécier dans ce type de jeu.

Conclusion

Au final, Semispheres est un bon jeu de logique et de réflexion pour le peu qu’on apprécie le genre. On appréciera de pouvoir l’emporter partout sur sa Vita même si certains préféreront sans doute un environnement calme pour réfléchir plutôt que les transports (quoi qu’il reste possible de s’isoler avec des écouteurs ou un casque). Sans pour autant casser la baraque, Semispheres va à l’essentiel avec des graphismes 2D simples mais efficaces, une palette de couleurs agréables à l’œil et une ambiance musicale adaptée.

 

L’édition physique

Semispheres PS Vita

En plus d’une sortie numérique sur le PlayStation Store, c’est grâce à Eastasiasoft que Semispheres est disponible dès aujourd’hui en édition physique limitée avec un total de 2000 exemplaires, nous laissant le choix entre une version bleue (1000 ex) et une version orange (1000 ex).

Elles contiennent :

  • Une boîte collector
  • Le jeu en cartouche sur PS Vita (avec un manuel)
  • La bande originale sur CD
  • Un certificat numéroté (limité aux 2000 copies vendues)
  • Jeu en multi-langues, dont le français

La version bleue ou orange ne vous coûteront que 27,68 Euros, frais d’envoi inclus, en utilisant notre code de réduction VITAFR au moment de la validation.

Semispheres

25,95€
Semispheres
6.9

Univers

7.0 /10

Graphismes

7.0 /10

Audio

7.0 /10

Gameplay

7.0 /10

Durée de vie

6.5 /10

Les plus

  • De quoi se creuser les méninges
  • Bande son
  • Compatible PSTV
  • Trophée Platine
  • Dispo en édition physique limitée

Les moins

  • Rapide à finir pour les habitués

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

14 commentaires sur “[Test] Semispheres, la réflexion à écran divisé

  1. Perso ça m’a coûté 33.64 € avec votre coupon, donc je crois que les frais d’envoi ne sont pas inclus dans votre calcul. ^^

    Mais hormis j’ai hâte d’y jouer ! 😀

    1. Alors, j’ai vérifié et tu as pris l’envoi avec la TVA de pré-payée (6€ !). Et le jeu était en préco jusqu’au 10 Octobre, après cette date le prix est passé à 29,99$ au lieu de 24,99$

      1. Ah, et il y a une méthode pour ne pas payer les frais de VAT/GST ? Si oui comment faire stp ? :3 Que je me fasse pas ravoir les prochaines fois ! x) (et du coup pensez peut-être à màj la fin de l’article pour le changement de prix ^^)

        Je trouve le site de Play-Asia assez mal foutu perso, déjà rien que pour trouver où rentrer le coupon c’est galère. .__.

  2. Attention, c’est pas garanti… ton facteur peut toujours te demander de t’acquitter de la taxe (TVA) à réception. Logiquement, tu es tenu de te déclarer toi même s’il ne le fait pas 🙂 Par contre, je te conseille d’éviter les envoi fedex, car là, tu auras également des frais de “dossier” (souvent exorbitants par rapport au montant de la taxe perçue), qui eux ne sont absolument pas obligatoires d’un point de vue légal.

  3. J’ai commencé à y jouer le jour de la réception. A mon avis ça doit vite se finir mais par contre le jeu est excellent. Certains mondes demandent une bonne synchronisation ( et diriger deux persos en simultané c’est pas franchement simple ). A part ça, j’ai bien aimé le concept. C’est calme, c’est simple et c’est joli !

      1. C’est un monde ou faut jouer synchrone ? J’ai fini la 10 ème bd pour l’instant.
        J’ai plus de mal sur les passages synchrones. Y en a un ou il faut attirer un ennemi et l’esquiver des deux côtés en simultané … Il y a peu de temps pour le faire et c’est loin d’être facile.

Laisser un commentaire