[TEST] SuperDimension Neptune VS SEGA Hard Girls

SuperDimension Neptune VS SEGA Hard Girls est le dernier spin-off en date de la licence Neptunia. Dans cet opus développé par Felistella; développeur de Summon Night 5, les remakes HyperDimension Neptunia Re;Birth 1 à 3, Luminous Arc Infinity ou encore Genkai Tokki Seven Pirates; nous avons le droit à un cross-over entre la licence Neptune et la licence SEGA Hard Girls. Et comme il s’agit d’un spin-off ici l’héroïne n’est pas Neptune mais Iffy.

2016-10-04-113831

Neptune in Time

Dans cet opus, l’histoire se déroule dans un monde que l’on pourrait classifier d’apocalyptique où IF y recherche une bibliothèque légendaire mais, entre temps, elle rencontre une fille mystérieuse tombée du ciel. À partir de là, les problèmes commencent et il va falloir aider Histoire pour sauver l’histoire! et ceci avec l’aide de cette mystérieuse fille venue du ciel. Son nom ? Segami.

Comme dans tout RPG, il faut accomplir des quêtes. Ici ces quêtes nous permettent de voyager dans le temps. Ce temps est découpé, en plusieurs ères, qui représentent les consoles de salon et portables de SEGA : Saturn, Mega Drive, Dreamcast, GameGear. Mais la plupart de ces quêtes sont principalement secondaires, du fait qu’elles ne feront pas avancer l’histoire, ne seront disponibles qu’à certains moments et qu’elles ne rapporteront aucune récompense. Le seul gain offert dans certaines de ces quêtes, c’est une nouvelle qui peut, à la fin, être récompensée d’un item ou autre par un PNJ.

Certaines ont de la classe, d’autres non !

Au fur et à mesure de la progression dans l’histoire (en plus de faire augmenter les niveaux de nos héroïnes) vient s’ajouter une grosse nouveauté, la plus grosse de l’histoire de la série : les classes !

Chaque personnage a accès à des classes qui lui sont propres. À chaque level-up (personnage et classe), les statistiques du personnage s’améliorent. Mais, si vous changez de classe, ces bonus s’évanouiront pour laisser place à de nouvelles statistiques. Selon la classe, l’attaque au corps à corps sera différente en matière de puissance ou de coups portés. Le niveau maximum d’une classe est de 20, et il est donc plutôt facile d’augmenter le niveau de classe au maximum avant d’atteindre la limite de niveau du personnage. Jusqu’à ce que vous compreniez cependant que les niveaux de classe sont bloqués et qu’il vous faudra valider certaines quêtes pour pouvoir passer un autre palier et dépasser le niveau 20 !!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Omnomnomnom

Il faut lutter contre le Dévoreur du Temps (Time Eater dans le jeu), mais cet antagoniste va tout faire pour vous barrer la route en dévorant le temps et ainsi supprimer des bribes de l’Histoire. Malheureusement, si il dévore l’Histoire, vous pourrez être coincé dans les couloirs du temps ! Ou pas, puisque la continuité de l’histoire sera simplement entachée de trous, vous ne pourrez pas donc avancer correctement, et par conséquent , ne pas débloquer certains bonus. Pour l’affronter, il faudra que vous n’ayez plus de mission dans la liste que vous proposera Histoire.

Mais c’est bien beau de lutter contre un ennemi bien trop puissant durant toute la durée du jeu encore faut-il pouvoir avoir de quoi avancer car certains passages vous seront refusés : soit par un tronc d’arbre sur la route soit par un espace qui est trop haut par rapport aux sauts de nos héroïnes. Et pour débloquer ces passages il faudra réussir certaines quêtes bien spécifiques !

Superdimension Neptune VS SEGA Hard Girls

Sega, toujours plus fort que toi ?

Niveau personnages, nous avons une tonne de nouveaux venus issus de la licence SEGA Hard Girls (light novel de Tōru Shiwasu et illustré par Kei qui a été adapté en dessin animé japonais par le studio TMS Entertainement entre octobre et décembre 2014) : les SEGA Hard Girls sont des personnifications des consoles et accessoires du temps où SEGA était l’un des principaux constructeurs vidéo-ludiques.

Mais sur la petite vingtaine seulement 4 personnages (Mega Drive, Game Gear, SEGA Saturn et Dreamcast) et Segami (SEGA + Hatsune Miku) de son vrai nom dans le jeu Hatsumi Sega (Hatsune Miku + SEGA, qui est la personnification de l’entreprise japonaise et Déesse dans le jeu)sont jouables. Et les 4 SEGA Hard Girls et les Déesses jouables sont des clones créés par Histoire pour ne pas bouleverser l’histoire. À partir d’un moment ces clones sont remplacés par les vraies protagonistes pour sauver l’histoire. Heureusement elles gardent la puissance accumulée des clones !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contrairement aux autres Déesses comme Neptune ou Plutia, Segami est la seule Déesse représentant un constructeur : SEGA, et dans la version japonaise Segami est considérée comme étant un Dieu (Kami-sama) et non une Déesse (Megami-sama). Malheureusement au niveau des déesses il n’y en a que 4, les 4 déesses représentant SEGA : Neptune, Nepgear, Plutia et Uzume et aucun autre constructeur n’est représenté par ses Déesses, de plus d’autres personnages comme Compa sont eux aussi absents.

Superdimension Neptune VS SEGA Hard Girls

Elle m’a mis la fièvre

Le gameplay ressemble à l’opus Re;Birth, mais les armes n’ont plus une portée différente selon leur type et ne peuvent donc plus toucher plusieurs ennemis. Un système de gemmes a récupérer durant les combat fait son apparition : ces gemmes permettent de récupérer de la vie, du mana, ou encore d’augmenter la jauge de « Fever Time ». Dans cet épisode, la jauge EXE Drive a été remplacée par cette fameuse jauge qui permet, comme la jauge EXE Drive quand elle est remplie à 100% (grâce à la gemme qui lui est attribuée), de déclencher le « Fever Time » et ainsi prendre l’avantage sur les monstres ennemis avec un boost de vitesse, d’attaque et l’utilisation des attaques EXE Drive.

Concernant le Lily rank dans cet opus, il ne se fait qu’entre les personnages qui sont utilisés lors des combats et, selon la formation utilisée, on peut augmenter le rang avec 3 personnages à la fois !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis au final ? Je pense que nous avons ici affaire à un bon jeu avec une énorme durée de vie. Notamment grâce à plusieurs affrontements face au Dévoreur de Temps, mais, parce qu’il n’y a pas de trame découpée en chapitre, cela rend le jeu brouillon, précisément par rapport aux quêtes disponibles qui ne peuvent être réussies.

Le jeu est bien optimisé puisqu’il ne souffre pas de latences ni de crashs, les temps de chargement sont quasi inexistants, mais j’ai pu observer quelques fautes de frappe dans les parties tutoriels que nous offre Histy (Histoire).

Le jeu est beau disons-le franchement, le chara-design de Tsunako n’est pas déplaisant, le seul petit hic pourrait être les textures, comme dans quasiment tous les opus de la série elles ne sont pas très jolies.

Il manque des personnages c’est certain, alors qu’on remarque qu’il y a une tonne de personnages jouables dans les autres opus avec les personnages d’éditeurs et de développeurs comme Marvelous, ici nous avons de la nouveauté mais un trop léger casting niveau personnages jouables. Il y a bien trop de SEGA Hard Girls non jouables, à voir si certaines seront disponibles via DLC.

Concernant la soundtrack du jeu, elle est trop légère. Non pas qu’il n’y ait pas beaucoup de pistes différentes mais parce qu’il y a trop peu de nouvelles sonorités, toujours léger en comparaison aux musiques que l’on peut écouter depuis des années sur les opus précédents. (On peut aussi noter la présence inutile d’une option qui permet de voir sous les jupes des héroïnes.)

Pour finir, je pense que Superdimension Neptune VS SEGA Hard Girls est tout simplement un jeu a réserver aux fans de la série ou du constructeur SEGA mais même en temps que non fan de SEGA j’ai pu apprécier ce titre avec ces moult références . Et vous appréciez-vous cette touche de fan-service ?

MrSushi

Enfant PlayStation depuis les années 90 jusqu'en 2006 avec la PlayStation. J'ai grandi avec les consoles portables de Nintendo jusqu'en 2004. La PSP m'a redonné du goût pour les consoles portables en 2010, puis en mai 2012 j'ai fais le grand saut avec la PS Vita, et depuis il n'y a plus assez d'heures dans une journée.

You May Also Like

Un commentaire sur “[TEST] SuperDimension Neptune VS SEGA Hard Girls

Laisser un commentaire