[Test] The Longest Five Minutes, le RPG qui se commence par la fin

Et si on commençait un RPG par la fin ? Étrange façon d’embarquer dans un jeu et c’est pourtant ce que nous propose The Longest Five Minutes. Création de Nippon Ichi Software et disponible sur PS Vita depuis 2016 au Japon, c’est finalement presque deux ans après que ce jeu de rôle atypique arrive chez nous. Avons-nous droit à une approche originale qui ne déstabilisera pas les habitués ou les débutants ? Prends ton sac à dos, on a un boss à affronter …

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

On commence par la fin…

Le jeu démarre directement après quelques flashbacks, on se retrouve face à un gigantesque boss, le Roi des Démons. On comprend assez vite que notre héros a tout simplement perdu la mémoire, c’est ballot, surtout que nos coéquipiers semblent moyennement apprécier. Ce n’est pas une blague, notre personnage se nomme Flash Back, et c’est précisément autour des retours dans le passé que notre quête va se dérouler.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

A travers les souvenirs, nous allons repartir du tout début de l’aventure, au moment de quitter le village avec nos compagnons, puis refaire tout le cheminement vers le présent. Cela pourra sembler parfois décousu, et même parfois étrange dans la continuité.

Un gameplay classique mais efficace

Une mise en situation plutôt originale pour ce RPG, même si on se doute ensuite qu’il nous faudra plusieurs heures de jeu avant de pouvoir affronter ce boss final.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Si vous n’aimez pas spécialement lire des dialogues (en anglais de sucroît), préparez-vous à appuyer bon nombre de fois sur X pour les zapper. Il y a effectivement pas mal de discussions, importantes pour la mise en place de l’histoire et la compréhension. Cependant, même si cela peut être dommage de louper quelques situations, les sauter ne troublera pas vraiment notre avancement dans le jeu.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

En appuyant sur la touche carré puis la touche R, on a un visuel de nos objectifs à remplir. Ceux-ci nous permettent de gagner des points de ré-expérience, en plus des classiques monstres à tuer qui peuvent apparaître sur la carte ou lors de nos escapades.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Les combats au tour par tour ne demandent pas vraiment de tactique, il suffira de bourriner la touche d’attaque pour gagner la plupart du temps, dommage que les magies soient un peu mises de côté.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Ces objectifs, qui peuvent s’apparenter à des quêtes, sont systématiquement au nombre de trois par chapitre, une principale et deux secondaires. Ces dernières peuvent être manquées, dans ce cas ça sera un trophée en moins et des points d’expérience en moins. Fort heureusement, il sera possible de rejouer chaque chapitre. Très pratique pour le trophée Platine.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Et côté ambiance ?

On peut le voir sur mes captures d’écran, nous sommes dans un univers graphique oldschool en 2D, on se croirait presque sur Famicom. L’ambiance pixelisée est agréable aux yeux, que ça soit les décors comme les personnages au point de nous rappeler de vieux souvenirs sur d’autres licences. Les couleurs sont vives, et cela rend vraiment bien sur notre portable adorée.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Et que dire de la bande sonore qui nous replonge également dans les grandes heures des RPG d’il y a quelques décennies, même si elle peut parfois sembler finalement très répétitive, on appréciera l’ensemble !

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Conclusion

Sommes-nous donc face à un vrai RPG ? La réponse est oui et non. The Longest 5 Minutes nous propose de passer un bon moment dans un jeu de rôle où l’on progresse de manière atypique à travers une aventure originale. On est pris assez rapidement dans le jeu et le fait de jouer les flashbacks tout en améliorant notre personnage pour en savoir plus sur le pourquoi du comment est assez agréable.

The-Longest-Five-Minutes-test-psvita

Les habitués du genre seront peut-être un peu déboussolés de ces séquences finalement relativement courtes, avec peu de donjons à explorer de fond en comble. Mais les quêtes ne sont pas prises de tête et la difficulté progressive ne bloquera pas le plus grand nombre. Enfin, le trophée Platine offre un challenge intéressant. Notons également que The Longest Five Minutes est compatible PSTV. Reste le prix, qui peut être jugé un peu excessif : 39,99 €.

Le trailer

Le test en vidéo par Mr Sushi

Concours

The Longest Five Minutes

39,99€
The Longest Five Minutes
6.4

Univers

7.0 /10

Graphismes

7.0 /10

Audio

6.0 /10

Gameplay

6.0 /10

Durée de vie

6.0 /10

Les plus

  • Une approche originale
  • Un challenge intéressant
  • Des quêtes pas prises de tête
  • Compatible PSTV

Les moins

  • Prix un peu elevé
  • Peu déboussoler les habitués de J-RPG
  • Pas mal de blabla
  • Jouabilité au stick assez peu pratique
  • Pas de version physique

Sebgob

Joueur sur la PSVita depuis le tout premier jour, je viens te partager ici mes expériences et autres infos concernant la console portable de Sony que je ne quitte jamais. J’espère que tu vas en mettre plein le clavier en nous lisant. Retrouve moi également sur Twitter ainsi que sur mon blog perso.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire