[Preview] Dragon Quest Builders

Le 22 janvier 2016 est sortie la démo japonaise de Dragon Quest Builders sur PS4 et Playstation Vita. Suivez donc dès à présent mon aventure dans cette version Minecraftienne de la célèbre licence !

Test réalisé sur Playstation Vita, en Japonais. J’ai eu également accès à la version PS4 et, bien entendu, je n’en tiendrai pas rigueur et ne ferait aucune comparaison inutile entre les deux versions.

Au commencement…

Cette démo nous présente le début et son tutoriel pour démarrer l’aventure. Je commence donc dans un caveau où je me réveille avec une voix qui m’ indique ce qu’il y a a faire (et qui va me suivre tout le long de la partie).

2016-01-23-063113

Elle me demande d’explorer les alentours et de trouver du bois pour me construire un bâton sur le petit atelier disponible près de mon lieu de réveil.

2016-01-23-063309

Après l’avoir construit, elle me dit que je peux récupérer des blocs de terre en les détruisant et qu’ils peuvent me servir de plateforme pour « réparer » l’escalier qui me mènera à l’air libre. Après une petite grimpette, j’atteins la porte de sortie et, dehors, une vaste plaine s’offre à moi.

2016-01-23-063328

La vie en extérieur

Un halo lumineux apparait au milieu de ce qui semble être le vestige d’un village. La petite voix indique de m’y rendre pour « contester » ce territoire.
2016-01-23-063439

Une fois le drapeau planté (ce drapeau sert de point de sauvegarde), une jeune fille (Prin, voir les anciennes news sur le jeu) vient à ma rencontre après être sorti des décombres. Et elle ne perd pas de temps : elle me demande de récolter des fleurs blanches pour créer un baume de soin. Une fois cette petite cueillette faite, elle me dit de reboucher les trous de ce qui ressemble à un bâtiment détruit pour le rendre plus vivable.

2016-01-23-063541

La tâche faite, la jeune demoiselle continue de me donner des ordres (elle se gêne pas la bougresse !) et demande cette fois la construction de deux lits de camps et d’une torche. Après avoir récolté des herbes, du bois et de la gelée de slime sur ceux se baladant autour des ruines, je pose le tout à l’intérieur de bâtiment reconstruit et me voilà avec ma première maison (sans toit, certes) !2016-01-23-065552

Gonflé à bloc !

Connaissant les jeux de survie et de constructions comme Minecraft and co, j’ai exploré ensuite les alentours pour voir à quoi ressemble le terrain. J’en ai profité pour me faire un stock de blocs de terre (les seuls disponibles sur la démo) et également récupérer des barricades en bois. A mon retour, je me suis attelé à la construction de murailles tout autour de la zone de construction (la zone est plus lumineuse au sol et la musique d’ambiance change à notre passage). Vétéran de la survie jeu-vidéoludique, je sais à quel point la défense est primordiale dès les premières heures du jeu !

2016-01-23-065915

Cela m’a pris le reste de la journée et toute la nuit en jeu et j’ai pu, grâce à cela, admirer les différences d’ambiance et de luminosité entre le jour et la nuit. D’ailleurs, il est amusant de voir que la nuit les slims dorment alors que les quelques chauves-souris qui se promènent sont plus agressives qu’à la journée. On peut dire que le travail sur la faune est plutôt réussi !

2016-01-23-0704562016-01-23-070622

Au petit matin (les PNJ dorment aussi la nuit mais restent accessibles), Prin, m’annonce une nouvelle quête : Celle de la récolte de fruits. Une fois un petit stock récupéré et offert à la demoiselle, celle-ci m’indique qu’ils me serviront à calmer ma faim et hop une barre de faim apparait. Celle-ci me permet de me régénérer quand elle est pleine et se consume au fil du temps.2016-01-23-065946

Rassasiés, Prin me donne un plan pour la construction d’un véritable bâtiment ! Cette fois, il doit contenir avec exactitude un certain nombre d’éléments pour être complet. Comme prévu, donc, on pourra construire ses propres structures ou utiliser des plans préétablis. Celui-ci servira de zone de craft avec son établi évolué et son coffre (et le petit feu de camp qui va bien ! 😉 ).

2016-01-23-0701112016-01-23-070246

A la recherche du barbu perdu

Et j’enchaine une nouvelle quête dès la dernière pierre posée : Cette fois, les quêtes extérieures se débloquent (un « Q » apparait sur la mini carte) : Il faut aller chercher quelqu’un à l’extérieur  situé au Nord-Est du camp !

Je me lance donc à cette quête sauvetage au milieu des bois entourés par les montagnes. Je découvre tout d’abord un bâtiment abandonné puis, un peu plus loin, une petite montagne de terre.

2016-01-24-010621

Après quelques coups de bâton sur ces blocs, Je découvre qu’un homme est à l’intérieur : C’est Rolondo ! (NDR: voir anciennes news du jeu). Je le ramène fissa au village non sans tuer quelques slims et autres chauve-souris sur la route (Rolondo est un combattant et n’hésite pas à m’aider !).

2016-01-24-010749

Là-hauuuuuut, sur la montaaaaaaaaaaagneuh !

Alors que nous sommes en sécurité au camp (merci mes murailles ! :D), Rolondo me donne une nouvelle quête : récupérer des plumes pour un futur objet utile à mon aventure, au sud. Après un sommeil bien mérité, je me rends donc au point de rendez-vous et tabasse quelques chimères (non sans mal, elles sont très agressives et crachent du feu !).

2016-01-24-011141

Je profite également pour grimper en haut d’une tour de pierres où j’y découvre un coffre avec un item pour augmenter mes PV, joie !

Je me repose quelques instants et profite de ma hauteur pour admirer les alentours : la profondeur de champs est loin d’être mauvaise et la carte est vraiment très grande !

2016-01-24-011854

Sur le chemin du retour, j’en profite pour fouiller les bois alentours et les flancs de montagne. Je découvre notamment une petite grotte où, au fond, se trouve un autre coffre mais celui-ci est gardé par deux Vampivols (les chauves-souris). Le petit combat a été vite plié et j’ai pu looter encore un item pour mes PV.

2016-01-24-011546

De retour, ces plumes me donnent accès à un nouvel item qui me permet désormais de me téléporter au village en cas de pépin, cool !

Donnez-moi une grue, une pelleteuse et une équipe !

Mais, comme depuis le début, les quêtes s’enchainent et cette fois Rondolo me demande de construire un nouveau bâtiment avec un petit barbecue de camp improvisé accompagné d’un coffre. Je me dépêche donc de construire un petit endroit et, grâce à cette « cuisine », je vais pouvoir me crafter de nouveaux petits plats et éviter d’avoir la diarrhée a force de manger des fruits (NDR : non, vous n’avez pas la diarrhée dans ce jeu, je vous rassure). D’ailleurs, Rondolo m’indique d’aller cueillir des champignons pour réaliser des brochettes… aux champignons !

2016-01-24-0123182016-01-24-012449

2016-01-24-0126162016-01-24-012720

Mais la nourriture ne fait pas tout pour la construction d’un village : une fois les bases en place, il faut décorer un petit peu ! Et Rondolo me le fait savoir en me demandant de crafter 2 pots de terre et deux lits de camps dans un nouveau bâtiment. Il m’annonce également que chaque pot offre 50 points de camp, ce n’est pas rien pour monter son niveau (le camp hein, par Rondolo !). Je passe donc ma nuit à cette nouvelle construction pendant que mes deux compères dorment…

2016-01-24-0127412016-01-24-013624

Au petit matin, Rondolo vient me féliciter et m’annonce que le monde est loin d’être sûr et que la faune ne risque pas d’être jouasse (poussée par le sorcier à l’œuvre de la destruction du monde sans aucun doute). La nuit prochaine sera donc très mouvementée et il me demande de me préparer. J’ai d’ailleurs remarqué que, pendant que je suis à mes petites affaires, les PNJ le sont aussi : avec la nouvelle « cuisine », ils ne se contentent pas de rester planter quelque part ou de se balader bêtement : ils cuisinent ! Je me sens moins seul soudainement dans toutes ces besognes…

Une fois mes affaires prêtes et mon slip propre, j’accepte la quête de Rondolo et passe directement à la nuit ! Cette quête est une quête de combat et je dois repousser une petite invasion de 5 soldats squelettes !

Faites chier la vache ! (celui qui trouve la référence gagne mon estime à jamais)

2016-01-24-013805

Mes murailles furent les bienvenues et j’ai pu constater un gros point noir : L’IA ennemie est parfois à la ramasse ! Pour mon bien, bien entendu car ces squelettes se retrouvent à marcher plus ou moins en ligne droite vers leur objectif et se retrouvent donc bloqués contre l’un de mes murs sans chercher à accéder à la porte d’entrée en faisant le tour ! Ce fût donc un combat à l’extérieur du camp et, grâce à cela, pas de dégâts ni de PNJ en fuite !

2016-01-24-0138252016-01-24-013847

A la fin de cette petite escarmouche, un nouveau venu nous rejoint, nous voilà 4 ! Et j’ai pu également looter une ressource servant à créer un téléporteur mais celui-ci est inutile dans la démo car il n’y a pas de zones supplémentaires. Et l’histoire s’arrête là car Rondolo me fournit une nouvelle quête pour un marteau et il me faudra le jeu pour la continuer !

2016-01-24-014025

That’s all folks !

Tout cela m’a tout de même pris quelques heures, même en passant les textes (car je ne comprends rien aux kanjis). Et ce fût un très bon moment ! J’ai tout de même visité les alentours et j’ai pu découvrir un marais empoisonné avec des arbominations et même un dragon dans une autre plaine ! Les nuits suivantes furent un peu plus violentes, surtout dans mes sorties car des petits fantômes ont fait leur apparition et entre leurs coups plutôt violents et leur téléportations, ce sont de vraies plaies !

2016-01-24-0142582016-01-24-014623

2016-01-24-0156552016-01-24-020112

 

Dragon Quest Builder est une réussite en termes de jeu d’aventure/construction. Il est même au-dessus en tout point du célèbre Minecraft  avec une réelle histoire, des graphismes très jolis pour la Playstation Vita et une bande son parfaite (musique d’ambiance qui change en fonction du temps, bruits différents en fonction des éléments et même du vent en altitude !).

Les PNJ sont utiles et non pas de simples péons qui se promènent, il n’y a pas de lag même avec tout les éléments affichés (monstres, personnages, lumières et effets). Cette démo ne donne qu’une envie : avoir le jeu et en profiter pleinement car, plus qu’un simple Minecraft-Like, nous avons un jeu qui rassemble avec perfection tout ce que joueur de RPG rêve : un monde énorme à construire selon son envie, son histoire, le sauver et profiter d’une licence qui n’a plus rien à prouver.

Dragon Quest Builder est un Hit (avec déjà 9/9/9/9 de la part de Famitsu et d’excellentes ventes dès sa sortie au Japon), plus qu’à croiser les doigts pour une version multilingue pour l’Europe pour que, petits et grands, en profite.

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *