[Test] 99Vidas, le beat’em all du pays de la samba

Venu du pays de la samba, 99Vidas est un beat’em all développé par Qubyte (ne prononcez pas à la française svp) en partenariat avec les membres d’un podcast brésilien éponyme. Les types, apparemment célèbres là-bas, mais à peu près inconnus chez nous, ont mené à bien leur projet de jeu entre potes (NDLR : à quand un jeu mettant en scène les membres de Planete Vita ?). C’est ainsi presque par hasard que 99Vidas se retrouve diffusé chez nous via le PlayStation Store européen depuis l’automne 2017.

Le point de départ de leur aventure : ressusciter l’esprit des Double Dragon, Final Fight et autres Streets Of Rage. Pour cela une démo a été réalisée, en mettant de petits plats dans les grands : gros sprites designés à la main, musiques typées 16 bits : rien n’a été épargné pour séduire le curieux nostalgique (et généreux) lors d’un passage sur un fameux site de financement collaboratif ! De fil en aiguille, la somme récoltée amena vers une publication sur Steam en 2016, puis à un portage sur notre délicieuse console portable. Enfin, après avoir eu en main cette version Vita pendant ces dernières semaines, je vous propose ici mes impressions à la sauce “castagne do brasil”.

stages 99vidas
Le jeu propose 6 stages principaux auxquels s’ajoutent des stages bonus

En tant que pur produit pour les inconditionnels du “c’était mieux avant”, 99Vidas ne va évidemment pas chercher à se distinguer sur le plan de l’originalité. Un scénario vu et revu nous confie une mission d’artefacts rares à récupérer, pour éviter qu’un méchant ne s’octroie la conquête du monde. Pour les deux du fond qui n’ont pas suivi, cela servira en fait de prétexte gratuit pour aller taper des mobs au travers de 6 stages.

Comme d’hab’, les gentils sont dotés de méga skills en arts martiaux et de pouvoirs surnaturels (octroyés par le feu, l’eau, l’air, et la terre), alors que les vilains, eux, n’ont que leur bêtise doublée de leur surnombre pour s’opposer à la destinée du joueur. Avouons-le : le bon coté des choses, c’est qu’on a échappé au scénario de la petite sœur kidnappée, ouf 🙂

selection personnage 99 vidas
4 persos différents sont jouables. Le mode coop permet de rassembler jusqu’à 2 joueurs dans une même partie (4 sur PS4)

Pour parvenir à ce but, le jeu propose une palette de coup assez élaborée : du dash, du coup spécial, et des furies déclenchables quand une jauge est remplie. En plus il existe quatre persos différents, ayant chacun leur coup spécial. Côté intérêt du gameplay, 99Vidas offre donc bien plus que du simple button mashing. Néanmoins une fois sur le terrain, j’ai trouvé que les commandes étaient un peu longues à réagir. Cette impression permet certainement aux développeurs d’affiner la difficulté, mais elle laisse ressentir au final une certaine impression de lourdeur dans la maniabilité des personnages. D’autant plus gênant que le positionnement commercial du titre impose fatalement la comparaison aux beat’em all arcade de Konami / Capcom ou plus récemment à Mother Russia Bleed. Second petit regret : les coups spéciaux, particulièrement esthétiques, n’ont pas vraiment de différences sur le plan du gameplay. Dommage car tant qu’à proposer le choix entre quatre personnages possédants leurs animations uniques, il aurait été plutôt cool de pousser la distinction jusque dans les mécaniques de jeu.

coup spéciaux 99 vidas

Là où 99Vidas fait plaisir c’est sur le plan de l’hommage à la génération 16 bits : les graphismes, les dialogues ou encore les ramassages d’armes sur le terrain (totalement inutile mais toujours jouissif) sauront réveiller les souvenirs des anciens gamers ayant usé jusqu’à la moelle leur manettes de Megadrive et de Super NES. Les animations sont très détaillées, les décors sont tous très réussis, avec une ambiance typiquement brésilienne rarement vue dans les jeux vidéo.

Test 99Vidas PSVita

L’hommage n’étant pas une copie, les développeurs se sont tout de même autorisés quelques points de modernismes, en incluant par exemple un système d’upgrade des personnages au fil des niveaux. On commence ainsi avec une palette de coups limitée, pour ensuite accumuler de l’XP et booster son perso avec des attaques de plus en plus fortes (mais également plus complexes à maîtriser).

Autres fantaisie : les auteurs ont intégré une galerie de fanarts (pas tous très beau d’ailleurs) et des images de remerciement aux backers. De même il sera possible de tabasser en réseau jusqu’à 2 joueurs en coop simultané. Et tant mieux, car il vaudra mieux être bien accompagné afin d’espérer finir les niveaux des difficultés supérieures (une tâche demandée pour décrocher le platine). Seul inconvénient : il faudra que d’autres joueurs se connectent. Et à chaque tentatives effectuée durant mon test, cela m’a semblé mission impossible tant le online est désert. Les séances de boosting coop seront donc nécessaires pour profiter de ce mode. Dommage car l’intérêt du jeu semblait grandi par la présence de ce mode couplé à la grande difficulté des modes les plus exigeants.

99 vidas playa screenshot

En conclusion 99Vidas est un bon petit beat’em all indie. Ce véritable hommage à la culture de ce genre en vogue dans les années 90 a le bon goût de proposer des graphismes 2D léchés, une palette de coups intéressante, ainsi qu’un mode online qui permet de joueur en coop. Mais malgré tous les efforts déployés, force est de constater que cette production indé ne fait qu’approcher la qualité des ténors du genres réalisés par de plus gros studios tels que Phantom Breakers et surtout Dragon’s Crown.

99Vidas

9,99€
6.7

Univers

7.0/10

Graphismes

8.0/10

Audio

7.5/10

Gameplay

5.0/10

Durée de vie

6.0/10

Les plus

  • Cross-buy Vita/PS3/PS4
  • De belles animations
  • Des stages réussis
  • Compatible PSTV

Les moins

  • Maniabilité correcte mais poussive
  • Un mode en ligne tristement vide

CollecZone

Blogeur trentenaire, mon rêve d'enfance était de devenir testeur de jeux vidéo. Mes domaines de prédilection : l'arcade, les shmups, et les jeux d'aventures. Quand les batteries de ma Vita sont vides, je rédige des billets sur mon blog perso ou sur planetevita.fr !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire